Parfum de glace

3

Une jeune femme, bouleversée par le suicide de son compagnon créateur de parfums, tente de reconstituer ce que fut son existence. « Je pensais que le monde n’avait aucun mystère. Je pensais qu’il les résoudrait tous tant qu’il serait à mes côtés. e part il n’y avait de signes annonçant sa mort. » Entre Prague et la campagne nippone, poussée par l’incompréhension et la curiosité, la narratrice traquera les indices de la vie secrète et pourtant réelle de cet homme qu’elle aimait sans vraiment le connaître. Parfum de glace, c’est une variation sur l’impossibilité du deuil et de la connaissance totale d’autrui. Cette huitième œuvre de Yôko Ogawa, sans doute l’une des écrivaines japonaises les plus importantes de notre époque, est un roman magnifique et envoûtant, qui allie avec perfection et sobriété le réalisme et la poésie.

Publicité