Nos richesses

3

Lorsque Ryad part de Paris et débarque à Alger pour vider le local du 2 bis, rue Hamani, il ne connaît ni l’histoire du lieu – une bibliothèque désuète et encore, avant, la librairie Nos vraies richesses – ni celle de ses anciens occupants. À travers le récit du jeune homme et le journal du libraire-éditeur Edmond Charlot qu’il y trouve, c’est tout un pan de l’histoire intellectuelle de l’Algérie et de la France – et de l’Histoire qui les lie – qui est restitué au lecteur. C’est aussi un puissant rappel des faillites et compromissions des élites politiques et intellectuelles de l’époque ainsi que de leur héritage, tassé sous le tapis. Le tout, dans une langue belle et sobre, qui laisse tout l’espace aux mots pour faire leur effet.

Publicité