Mon père, son cochon et moi

0

Porté par un humour pétillant, Mon père, son cochon et moi est un petit livre iconoclaste qui, en regroupant dix-sept historiettes comme autant de scènes de vie d’une fille unique passant de l’enfance à l’âge adulte, propose un habile équilibre entre les formes du roman et celles de la nouvelle. Les parents de la narratrice sont deux hurluberlus. Surtout le père, professeur de physique dans un lycée de Berlin-Ouest, qui loue un cochon qui lui tient lieu d’animal de compagnie, et invite Günter Grass à l’anniversaire de sa progéniture (un « cadeau » ne faisant pas l’unanimité). À travers le filtre de l’absurdité et de la fantaisie, Jana Scheerer, qui n’a pas encore 30 ans, nous offre une première œuvre remarquablement originale, qui déconstruit le portrait d’une famille modèle sans user des ficelles habituelles.

Publicité