Mains sur la Nuque

2

Le 11 septembre 1973 au Chili, Pinochet renverse le gouvernement Allende et prend le pouvoir. Pour Rafael, la journée s’annonçait déjà mal: d’abord, sa femme le quitte en le sermonnant sur son inactivité politique, puis il est arrêté par la police et conduit au Stade, où des milliers de gens sont entassés comme des bêtes, battus, torturés, exécutés. Pour meubler les heures et échapper à l’ambiance atroce du Stade, il invente une longue histoire pour ses malheureux camarades, une façon d’échapper à la réalité pendant quelques heures. Ángel Parra raconte les premiers instants d’une dictature en s’appuyant sur les détails de l’existence de gens terrorisés qui ignorent quel horrible destin on leur réserve. Il contourne habilement la violence, toujours présente, mais jamais montrée, pour raconter une histoire qui secoue, mais qui est aussi extrêmement drôle malgré la gravité du propos. Bravo.

Publicité