Les douze tribus d’Hattie

0

Fuyant la ségrégation, Hattie quitte sa Géorgie natale en 1923, avec sa mère et ses soeurs, pour s’établir à Philadelphie. À 15 ans, elle épouse August et, de cette union, naîtront onze enfants et une petite-fille. Ayana Mathis est une auteure au talent époustouflant, à ce point que l’on a peine à croire qu’il s’agit là de son premier roman. Sur plus d’un demi-siècle, elle décline le destin rude d’Hattie et sa descendance dans un style lyrique rendu plus impressionnant encore par sa précision et son pouvoir d’évocation. On observe Hattie et les siens comme on regarderait pousser un arbre, dans toute sa grandeur, et dont la direction des branches ont, au final, plus à voir avec les intempéries qu’avec la largeur du tronc. Ne tombant jamais dans le piège du mélodrame, Ayana Mathis nous donne une oeuvre magnifique qui ferait rougir des auteurs plus chevronnés.

Publicité