Les désorientés

1

Le roman Les désorientés porte fort bien son titre, désignant tant ceux qui ont quitté l’orient que ceux qui traînent un certain mal de vivre. Après la mort d’un ancien ami, Adam, professeur d’histoire à Paris, retourne au Liban. L’idée lui vient de réunir ce groupe d’amis inséparables du temps de l’université, du temps d’avant les « événements », euphémisme qui désigne les affrontements barbares qui ont secoué ce pays. S’ensuit pour Adam l’occasion de replonger dans une ancienne correspondance avec les amis dispersés de par le vaste monde. Leur histoire commune se rebâtit sous nos yeux. Construit en quatorze chapitres pour autant de journées, ce livre protéiforme, d’une lecture passionnante, est certainement le plus personnel de l’auteur libanais.

Publicité