Les Désaxés

3

Sylvie est actrice, inquiète et maniaco-dépressive. François est scénariste, désabusé, et constamment en train de remettre en question son travail et son existence. Le lien qui unit ce couple avec deux enfants, malgré quinze ans de vie commune, s’atténue à mesure que le temps passe. Néanmoins, l’attachement persiste. Doit-on se séparer pour s’aimer davantage ? À travers la rencontre de deux désaxés contemporains, on se rend compte que ce sont surtout les manques de conscience d’eux-mêmes, de leurs désirs et de leurs contradictions qui empêchent les individus de s’aimer vraiment. Les Désaxés illustre bien les difficultés liées au malaise profond qui tend à désunir le couple. Comment aimer si on ne s’aime pas soi-même ? Car apprendre à aimer et à se connaître pour ensuite connaître l’autre permet de construire le socle sur lequel tient le couple : la confiance.

Publicité