L’Empire des larmes: La guerre de l’opium (t. 1) et Le sac du Palais d’été (t. 2)

4

Le dernier opus de José Frèches se déroule dans la Chine du 19e siècle. Il y a à peine 150 ans, l’empire du Milieu vivait son époque la plus noire. Il devait subir un gouvernement mandchou cruel et dépassé; les Anglais, colonisateurs arrogants, déversaient la boue funeste de l’opium sur le pays; la rébellion des Taiping, secte religieuse chrétienne qui envoyait ses jeunes soldats au combat en chantant des psaumes, devenait guerre civile. Seule l’histoire d’amour entre La Pierre de Lune, fils caché de l’empereur, et la jeune Anglaise Laura Clearstone traversera non sans mal cette période, qui finira par l’incendie du palais d’été de l’empereur par des Anglais et des Français ivres de rage et de certitudes. Frèches séduit encore une fois grâce à ses talents de conteur et le travail de documentation historique qui soutient toutes ses fictions.

Publicité