Je dénonce l’humanité

2

L’écrivain Frigyes Karinthy (1887-1938), à qui l’on doit, entre autres, la théorie des six degrés de séparation, fut en son temps une des plumes les plus prestigieuses de Hongrie. Karinthy qui, selon ses propres dires, ne plaisantait jamais avec l’humour le maniait pourtant de belle et bonne manière. Pour vous en convaincre : ce recueil de courtes nouvelles (deux ou trois pages pas plus), Je dénonce l’humanité. Les travers de l’humanité, petits et grands, sont d’une rare efficacité et la cible d’un humour d’une surprenante modernité (deux voyages dans le temps!). En effet, la qualité de l’écriture pourrait évoquer, à sa manière, les plus grands noms du genre, d’Alphonse Allais à Pierre Desproges, en passant par les contes de Mark Twain.

Publicité