Falaises

5

Après Passer l’hiver, émouvant recueil de nouvelles, l’auteur livre ici le passé d’un homme blessé qui doit, pour vivre pleinement, émerger d’une enfance déchirée par le suicide de sa mère. Triste certes, et si beau! Les regrets sont nombreux, les blessures, profondes mais heureusement, aucun apitoiement. Le personnage, ébranlé par les tragédies dont la force s’apparente à celle des vagues s’abattant sur les falaises, est, malgré tout, animé par l’envie d’avancer, de croire, de comprendre, d’aimer. Olivier Adam traduit la souffrance et la tendresse avec brio dans un style écorché, oscillant entre mélancolie et rage, et qui mène à la compassion. Tout y est! De plus, les descriptions de paysages sont magnifiques. Un auteur à suivre!

Publicité