En l’absence de Blanca

4

Le talent de Munoz Molina à sonder les mystères de l’âme humaine lui a valu sa renommée. Dans ce roman, l’écrivain espagnol met en scène la passion amoureuse et en exploite, de façon subtile mais efficace, la force et les tourments. Mario, fonctionnaire modeste, employé modèle appréciant la stabilité et le réconfort de la routine quotidienne, s’éprend de Blanca, jeune bourgeoise imprévisible, cultivée et fantasque. De cette rencontre improbable naît le commencement d’une vie à deux qui, progressivement, devient une souffrance pour le jeune homme. Blanca, avide de mondanités, s’éloigne peu à peu de Mario, qui ne reconnaît plus celle qu’il a aimée, celle qui, malgré les gestes qui lui sont associés, devient une autre Blanca, inaccessible, fantomatique. Racontant avec élégance et sensibilité, En l’absence de Blanca illustre l’amour inconditionnel d’un homme pour une femme et réussit immanquablement à nous toucher.

Publicité