Comment se dire adieu ?

3

En crise d’identité, Geraldine Coleshares balance sa thèse et part en tournée à travers les États-Unis avec Ruby Tremblay & les Tremblettes, un groupe de rhythm and blues. En devenant la seule Tremblette blanche parmi ces musiciens noirs, Geraldine réalise son rêve d’enfance et brise le cœur de sa conformiste maman. Grisée par sa vie de choriste-danseuse, notre héroïne, capricieuse et entêtée, craint la monotonie d’une existence toute programmée. Or, elle capitulera : flanquée d’un mari aimant, d’un poupon adorable , d’une meilleure amie fantasque et d’un amant gentil, parviendra-t-elle à concilier ses idéaux de jeunesse et son statut de New-yorkaise rangée ? Décédée en 1992, c’est avec Frank et Billy, publié en 1999, que Laurie Colwin a charmé le lectorat francophone. Une fois encore, dans Comment se dire adieu ? — son quatrième roman —, elle passe du rire aux larmes, de la cruauté à la tendresse, et sidère par sa perception des rêves, des regrets et des surprises qui jalonnent une vie.

Publicité