Agathe

7

Le tact, la modestie, la délicatesse, la candeur et la beauté sont des concepts qui, souvent, s’évanouissent dès lors que ceux qui en étaient dotés en prennent conscience. Un vieux psychanalyste en fin de carrière est contraint, à son corps défendant, de prendre en charge une dernière nouvelle patiente. Des prémices toutes simples qui donnent lieu à une suite de rencontres déterminantes qui changeront admirablement la donne. Ce roman, confortablement doux quoique splendidement confrontant, réussit le pari de conjuguer l’intranquillité et la placidité, la fureur de vivre et l’envie d’en finir, le recueillement et l’admonestation. L’intelligence d’une grande œuvre rencontre ici l’accessibilité, ce qui est plutôt rare.

Publicité