À bon entendeur, salut ! : Lettres aux journaux et autres propos dérangeants

1

Raymond Lévesque persiste et signe ! Indépendantiste de la première heure mais d’abord préoccupé de justice sociale, il nous fait part de son désenchantement et de ses nombreuses déceptions concernant la trajectoire du PQ et de la société québécoise. Ainsi, il en vient à douter de l’issue de ces causes entre les mains de nos élites et voit mal comment on pourrait disposer du gaspillage et des privilèges en l’absence d’une conscience sociale sacrifiée par des intérêts corporatistes. À la défense des plus démunis et du respect de la dignité humaine, Raymond Lévesque insiste sur certaines blessures du passé (ostracisme de l’Église, patriotisme justificateur de guerres meurtrières) mais craint aussi pour l’avenir (la planète maintenant en péril). En fin de compte, ce sont toutes les facettes de la bêtise humaine synonyme d’humiliation, d’oppression et de misère qu’il dénonce ici de façon virulente. Une grandeur d’âme si rare pour une tribune aussi modeste…

Publicité