Pour Roberto Juarroz

0

La simplicité apparente des Poésies verticales se passe-t-elle de commentaires ? On peut le croire, mais n’est-ce pas un piège ? C’est à ce défi et à ce paradoxe que s’attaque Martine Broda dans son livre d’accompagnement à la poésie de Roberto Juarroz. Elle dit souhaiter « proposer quelques pistes aidant à la lecture ». Mission accomplie, mais faut-il pour la suivre avoir lu abondamment Juarroz ? Peut-être, mais le livre peut aussi servir d’introduction, d’invitation à sa poésie. Voici donc une sorte de guide touristique d’un pays poétique. À cela s’ajoute le plaisir d’un rituel démodé et charmant : il faut ouvrir le livre au coupe-papier à mesure qu’on y avance.

Publicité