Petit traité de désinvolture

0

Est « désinvolte » ce qui est « à l’aise, dégagé dans ses attitudes et ses mouvements. » Chats nonchalants, cireurs de chaussures, joueurs d’échecs ou de billard, tueurs de temps et autres « à-quoi-bonistes » traversent ce livre délicieusement intemporel. Écrites dans un style fluide et ciselé, les chroniques qui composent ce Petit traité de désinvolture nous renvoient un regard tendre et ironique sur le temps et la vitesse, sur le travail qui nous empoisonne trop souvent la vie. Un premier livre remarquable de Denis Grozdanovitch (qui fut aussi champion de tennis dans une autre vie), à la fois contemplatif et philosophe, porté par le mouvement ample et l’attitude dégagée d’un écrivain déjà confirmé. Amateurs de déambulations et oisifs contrariés : suivez simplement le guide.

Publicité