Mausolée des amants : Journal 1976-1991 (La)

0

Mort du sida il y a un peu plus de dix ans, en décembre 1991, Hervé Guibert nous livre aujourd’hui le journal sans date des quinze dernières années de sa vie. Un Journal véritablement conçu comme sa dernière œuvre littéraire, recopié jusqu’à la fin, mis en forme, élagué, poli, la mort aux trousses. Une confession impudique à l’extrême, qui se révèle caractéristique de l’éternelle obsession de Guibert pour l’art et la littérature, ainsi que pour leurs corollaires : le sexe, l’amour, la mort. Formidable observateur de la vie qui s’agite autour de lui, Guibert est sans merci et enlève tous les fards. Une écriture subversive et nécessaire, une fascinante plongée dans les entrailles de la création et des passions humaines.

Publicité