Le livre des violences

0

Condensé très touffu d’une première édition en sept volumes et résultat d’une enquête menée pendant vingt ans, Le livre des violences prend des allures de confluent des genres. Ces derniers se chevauchent, s’échafaudent — tantôt pseudo-encyclopédie, tantôt littérature, histoire, etc. — autour d’un même axe: la violence. Le singulier auteur américain William T. Vollman s’est lancé dans une vaste entreprise visant une catégorisation éthique des violences, plus ou moins réussie selon les cas. Demeure une écriture qui se révèle indéniablement efficace pour restituer des situations poussant le lecteur à réfléchir en profondeur sur le sujet. Curieuse et ambitieuse virée dans des territoires extrêmes et pourtant universels de l’être humain.

Publicité