Le cinquième évangile

2

Réunissant ses connaissances de théologien, d’historien et de spécialiste des langues bibliques, et faisant appel à la découverte de papyrus, à la science archéologique, aux livres apocryphes et surtout à des témoins (mystiques catholiques) qui font retour sur le passé par leurs visions, le frère Bernard-Marie accomplit ici un travail des plus intéressants. Dans certaines des contributions de ces visionnaires chrétiens se sont manifestées des connaissances géographiques et onomastiques dépassant leur contexte culturel. Des références du Nouveau Testament servent parfois de coup d’envoi à des chapitres de ce « cinquième Évangile », qui, dans un avertissement de l’auteur, n’est pas un Évangile de plus. Finalement, le but est aussi d’édifier le lecteur et, parfois, de jeter un éclairage sur la vie et les paroles de Jésus. Mission réussie.

Publicité