L’homme qui marche

2

Jean Béliveau est le premier homme à avoir fait le tour du monde à pied. De retour chez lui, il fait le récit de son incroyable périple de onze ans. À la lecture, on devine que l’auteur en avait trop à raconter pour tout mettre dans le même livre, car certains passages sont brefs : on en aurait pris davantage à chaque chapitre. Ce fait vécu permet de voyager à travers les pays, les peuples, les coutumes, les religions, mais aussi à travers l’aventurier qui fait plusieurs introspections honnêtes et sans tabous, ainsi que des réflexions sur le monde qu’il parcourt, ce qui donne à l’ouvrage une pointe philosophique. J’ai aussi adoré lire ce témoignage pour découvrir toute la force intérieure et la volonté de cet homme charmant.

Publicité