Voix du tonnerre (La)

3

C’est une idée de départ originale, mais surtout une réflexion sur nous-mêmes extrêmement préoccupante qui fait de La Voix du tonnerre une bande dessinée vraiment hors du commun. Martin Villeneuve sait décidément nous faire réfléchir à nos choix de société en misant sur un scénario simple, qui nous fait toutefois prendre conscience à travers les lignes des différents enjeux reliés à notre évolution technologique. Manifestement, La Voix du tonnerre semble s’inscrire, au même titre que la série « Le Naufragé de Memoria »ou Théogonie de Gilles Laporte , dans un panthéon naissant de bande dessinée québécoise que l’on pourrait qualifier d’« anticipation ».

Publicité