Oklahoma Boy (t. 1)

0

Le premier tome des aventures d’Oklahoma Boy nous plonge, dès les premières planches, dans un univers délirant de religion. De ses premières meurtrissures à ses hallucinations où anges et démons lui apparaissent, Oklahoma Boy nous offre une fenêtre sur cette naïveté extrémiste tellement d’actualité aujourd’hui. Le dessin peu orthodoxe, tout en courbes et délires de Thomas Gilbert, dont il s’agit de la première bande dessinée, rend avec fidélité ce Sud des États-Unis, tel qu’il était au début du XXe siècle. Ravage d’ignorance du monde, de connaissance de la foi: Oklahoma commettra l’irréparable d’abord ici, puis, là-bas, dans cette Europe en guerre, lors de la deuxième partie de ce triptyque. Des planches dérangeantes, à dévorer.

Publicité