Muchacho (t. 2)

3

Emmanuel Lepage signe brillamment ce nouveau tome de «Muchacho». Recueilli par les sandinistes, Gabriel le jeune peintre se trouve plongé dans la violence d’un combat, d’une quête identitaire et politique. C’est sur des chemins de trahison, de maladie et de mort qu’avanceront péniblement les combattants pour rejoindre leur camp de base. Dans cette jungle maudite, l’espoir révolutionnaire peut perdre pied. Mais c’est aussi un lieu où l’intimité s’exacerbe, où les désirs refoulés sont permis. Au cœur de ce dénouement au goût âcre, l’enfant cède la place à l’adulte. Lepage livre cette bataille pour la
liberté avec la même sensibilité qu’il l’avait fait pour le premier tome. Ses aquarelles, de véritables fresques, se marient avec brio à la lumière, aux mouvements et aux silences. Une pièce qui doit entrer au panthéon du 9e art.

Publicité