Mon fiston

0

Dans un style graphique imitant celui que l’on trouvait dans les suppléments du dimanche des grands journaux américains au début du siècle dernier, le Belge Olivier Schrauwen nous livre les aventures déroutantes d’un père et de son minuscule fiston. Le dessin vieillot est d’autant plus intéressant qu’il vient appuyer le côté faussement naïf de ces histoires vraiment décalées. Ainsi, la visite au zoo d’Anvers se transforme en véritable carnage lorsqu’une révolte de pygmées éclate. Et si le fiston tient dans la paume d’une main, cela ne l’empêche pas d’épater tous les gentlemen amis de son père en vantant ses exploits au golf (trou en un!) ou en philosophant sur l’architecture – l’architecture est mère de tous les arts. C’est drôle, cruel, et terriblement original.

Publicité