Mémé d’Arménie

1

Voici une autre anecdote dans la vie de Petit Polio, de son vrai nom Mahmoud, fils d’Abdel, lui-même fils de Marie d’Arménie. C’est un peu l’histoire de cette dernière, ou plutôt celle de sa survivance. Après la mort de son mari, elle va vivre chez son fils. Mahmoud se demande bien des choses sur sa mémé. La tristesse de son regard, son silence sur son passé, la croix qu’elle porte autour du cou… Pourquoi elle n’est pas musulmane? Comme nous? Tant de questions. Un refus de parler de la mort de son pays. Elle a vécu le génocide des Arméniens, le premier du XXe siècle. L’exil, les guerres, l’humiliation, la faim… C’est une douleur constante expliquée à la fin du volume, car Mémé, c’est la mère de Farid Boudjellal, l’auteur. Une maman attachante qui n’a d’autres projets que de voir grandir ses petits-enfants. Dans la paix.

Publicité