Low moon & autres histoires

0

On reconnaît une bande dessinée de Jason au premier coup d’œil: des couleurs en aplat, des cases égales et un goût prononcé pour le mutisme. Mais, plus que tout, ce sont ses personnages à têtes d’animaux qui le caractérisent, comme une brochette d’acteurs dont il s’entourerait à chaque tournage. L’analogie cinématographique est peut-être un peu facile lorsqu’il s’agit du 9e art, mais dans le cas de Jason, elle est presque nécessaire. En effet, le dessinateur explore les genres classiques du cinéma, du film noir au muet, du western à la science-fiction. Il serait ardu de déterminer s’il entre ou non dans le genre tant il se joue des codes, tant le ton et les situations sont indissociables de l’univers de celui qui les raconte. Une chose est sûre: on n’aura jamais ressenti autant d’émotion vibrer à travers des yeux aussi remarquablement vides que ceux de ses personnages!

Publicité