Le Long Voyage de Léna

3

Quand on met ensemble deux grands de la BD, on ne peut qu’obtenir un grand résultat. Connu notamment en tant que collaborateur de Bilal avant que celui-ci ne scénarise lui-même ses albums, Christin a aussi travaillé avec Ceppi, Boucq, Tardi et Goetzinger. Juillard, pour sa part, nous illumine de son dessin élégant et raffiné, dans des albums présentant des contextes différents comme «Plume aux vents» et les derniers «Blake et Mortimer». Ici, le duo nous donne un fort bel album où un doux suspense nous tient jusqu’à la fin, avec un scénario bien ficelé, sans temps morts. Il est question ici de mission secrète à l’étranger avec la belle et mystérieuse Léna – mais est-ce bien son vrai nom?– dont la vie est entravée par une douleur profonde qu’on finira par découvrir. Du grand 7e art.

Publicité