Jour de la Saint-Braconne : La Région (T.2) (Le)

1

Je m’étais enthousiasmé à la lecture du premier volet de ce triptyque politico-satirique, on me permettra maintenant de m’interroger : où diable veut-on nous emmener ? Tout au moins a-t-on enfin évacué tout parallèle avec la question corse puisque les partisans du Père Quidam ne ressemblent à rien, si ce n’est à des évadés d’asile. Sitôt au pouvoir, ils imposent un lot de lois farfelues (entre autres l’obligation de les enfreindre) afin de faire revivre l’ancestral idéal braconnier. Le personnage de mademoiselle Élysée, l’assistante effacée du ministre des Affaires frontalières devenue agent de la Région est attachant, mais sans profondeur réelle. Peut-être pourrions-nous faire le même reproche à l’album. Mais les auteurs font preuve d’une richesse d’invention comique certaine, et l’ensemble étant malgré tout très sympathique, il nous tarde de lire la conclusion de la série.

Publicité