Entre les ombres

0

Une belle œuvre dessinée. Peu de couleurs, toutes ternes. Les dessins hachurés sont d’une profondeur et d’une réalité troublante. Pas beaucoup de textes, l’essentiel passant à travers l’image pour mieux nous faire ressentir l’oppression de la solitude après que le monde entier se soit entretué… Car l’action se passe après l’apocalypse, où seul un homme reste, abandonné dans une métropole avec ses fantômes. Même si l’album se lit un tantinet trop vite, chaque case donne à réfléchir. Bien que le sujet soit très noir et angoissant, je crois que c’est l’étincelle de vie qui illumine le tout qui m’allume autant dans ce type de littérature. C’est comme observer une chandelle allumée dans une nuit sombre emplie de courants d’air. Dès qu’elle faiblit et perd en intensité, on retient notre souffle…

Publicité