Deathnote (t.4)

0

Light, 17 ans, étudiant doué et fils de policier, trouve un étrange carnet dans lequel il suffit d’inscrire le nom d’une personne et de penser à son visage pour que celle-ci meure dans les minutes qui suivent. Le carnet deviendra un outil dangereux entre les mains du jeune homme: il se donnera comme mission d’éliminer tous les gens «mauvais» de la Terre, à commencer par les criminels. Un homme mystérieux dont on ne connaît ni le nom ni le visage aidera la police japonaise à trouver l’auteur de ces crimes étranges. Dans ce quatrième tome, l’intrigue est bonifiée d’éléments nouveaux et de rebondissements inattendus. C’est une histoire réglée au quart de tour, avec des personnages complexes et profonds, un dessin précis, aussi impeccable que le scénario. Un thriller psychologique qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.

Publicité