Bacalan. Paci (T. 1)

9

Après sa sortie de prison, Pacifique, alias Paci, décide de prendre sa retraite de la criminalité. Travaillant maintenant sur un chantier, il aspire à une vie normale qui lui donnerait le temps de potasser les livres qui jonchent son appartement. Mais c’était sans compter sur ses anciens patrons qui ne le laisseront pas se retirer si facilement. Après l’inoubliable « Belleville Story », illustré par Perriot, on attendait « Paci » avec impatience et on n’est pas déçu. Le trait nerveux et stylisé du bédéiste colle parfaitement à son scénario qui entretient une aura de mystère. Seule petite ombre au tableau : l’auteur prend si bien la peine d’établir son ambiance et ses personnages dans le premier tome de ce triptyque annoncé que l’on reste un peu sur sa faim quant à l’histoire. Mais, d’un autre côté, cela ne fait que garder le public en haleine pour les prochains tomes!

Publicité