Aposimz (t. 1) : La planète des marionnettes

6

Dans les ruines d’Aposimz, astre artificiel géant et désolé, un groupe d’explorateurs vient au secours d’une étrange jeune fille poursuivie par les forces de l’empire Libedoa. Un acte qui provoquera un affrontement sans merci avec les sbires de l’empereur et leurs énigmatiques « marionnettes ». Depuis Blame !, merveille de science-fiction sombre et oppressante, Tsutomu Nihei explore inlassablement le même univers, sans jamais oublier de se renouveler. L’écart avec la noirceur et le mutisme des débuts est ici flagrant, le blanc et la lumière prenant cette fois toute la place alors que les personnages se font moins avares de leurs mots. Un retournement stylistique qui peut surprendre, mais qui témoigne d’une constante remise en question, et qui promet une saga passionnante.

Publicité