Allez raconte plein d’histoires

5

Succulentes variations sur un même thème : celui d’une histoire de monstres et de princesses qu’un papa raconte à ses enfants avant la nuit, avec une imagination nourrie par l’absurde, de soir en soir, de délire en délire. Pour agrémenter le tout, ce cher papa offre certaines garanties quant à ses histoires : « sans Jacques Chirac, sans Harry Potter, entièrement dessinée sans les pieds ». Se crée ainsi un univers où la formule traditionnelle des contes est mise en pièces, puis recollée avec de la farine et de l’eau, « pour faire drôle ». Ce voyage au pays du bizarre et de l’incongru, parmi des images naïves à souhait, excelle dans l’art de la niaiserie. Du type qui charme davantage les grands que les petits.

Publicité