Imaginée par l’auteure Carole Dion, la curieuse et téméraire Magalie revient dans une sixième aventure qui mélange enquête et mystère. Cette fois, Magalie ne peut s’empêcher de rêver au bel inconnu qu’elle a rencontré. Mais ses songes sont assombris par des lettres anonymes qu’elle reçoit. Chacune ne contient qu’un proverbe en lien avec des événements de sa vie, ce qui signifie que quelqu’un l’observe, l’épie. Anxieuse et terrifiée, la jeune adolescente devra compter sur l’aide de ses amis et de sa famille, après les avoir tous soupçonnés, pour résoudre cette énigme. Entretien avec la créatrice de cette série.

Quelle a été l’étincelle de départ pour cette série?
Mes enfants ayant quitté le nid familial, j’avais du temps et je cherchais un projet pour moi. Comme j’aime les enfants, que je lis beaucoup et que j’ai davantage de facilité à écrire qu’à parler, l’idée m’est venue de tenter ma chance dans l’écriture. Magalie est née.

Qu’est-ce qui vous inspire dans l’adolescence?
Un adolescent, une adolescente, est un être rempli de rêves et de possibilités, il est un adulte en devenir. Cette période est critique, car le reste du chemin à parcourir en tant qu’adulte se décide à l’adolescence, par les choix de vie et de carrière. Il est primordial que l’adolescent ou l’adolescente soit très bien entouré et guidé, que ce soit par ses parents, ses professeurs, ses amis… Tous ont de leur importance sur ce que sera leur vie future.

Au cours des différentes aventures, il y a eu notamment des messages codés, des charades et des homophones. Dans Magalie et les lettres anonymes, les lettres ne contiennent qu’un proverbe. Qu’est-ce qui vous fascine dans ces divers jeux avec la langue?
Ce qui est fascinant, c’est qu’avec seulement les vingt-six lettres qui composent l’alphabet, les jeux sont quasiment infinis. Je voulais allumer une petite étincelle chez les jeunes, leur montrer que ce n’est pas assommant, le français, qu’on peut s’amuser avec les mots, comme composer ses propres messages codés, résoudre des charades, etc. C’est divertissant, les lettres! Et j’aime ce genre de défi… J’ai pensé qu’intégrer des jeux avec les lettres dans les livres, cela les rendrait davantage intéressants, un peu interactifs en somme. Il y aurait ces lecteurs et lectrices qui tenteraient de résoudre les jeux, au fur et à mesure de leur lecture, et ces autres qui ne voudraient pas se creuser les méninges, mais qui ne seraient pas en reste puisque les solutions se retrouvent dans les pages suivantes, au fil de la lecture.

Magalie est un personnage imparfait; elle est orgueilleuse et accepte difficilement ses erreurs par exemple. Pourquoi était-ce important pour vous de montrer ses failles?
Magalie est une adolescente comme toutes les autres, avec ses qualités et ses défauts. Je voulais que les lecteurs et lectrices puissent s’identifier à elle, qu’elle leur soit accessible à cause de ses défauts, qu’elle leur ressemble un peu, donc!

Vous êtes technicienne de laboratoire. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous tourner vers l’écriture? Que représente l’écriture pour vous?
Je suis maintenant à la retraite, mais en effet, j’étais technicienne de laboratoire. Ce monde scientifique est totalement à l’opposé de celui de l’écriture. Il faut appliquer les protocoles établis avec beaucoup de rigueur et de précision. Dans celui de l’écriture, tout au contraire, l’imagination et le rêve sont au rendez-vous. Alors l’écriture m’ouvre ses portes aux mille possibilités, tout en exigeant une certaine rigueur quand même, ce qui me va parfaitement.

Il y a maintenant six livres mettant en scène Magalie. Souhaitez-vous continuer à créer des aventures pour Magalie et ses amis dans vos prochains livres?
J’y songe… Peut-être qu’un des amis de Magalie pourrait être mis davantage de l’avant dans un prochain roman.

Publicité