Moment tout aussi festif que Noël pour les amoureux de littérature, la rentrée littéraire d’automne éclabousse chaque année les esprits de ces nouveautés qui éveillent curiosité, désir et plaisir. Parce que plus d’un millier de titres paraîtra dans les prochaines semaines, pour vous, nous avons passé l’été à lire afin de vous offrir ce petit guide qui vous tiendra à l’affût des livres qui ont su attiser notre convoitise. Mais comme tous les goûts sont dans la nature, comme tous les auteurs méritent d’être lus et comme tous nos libraires indépendants sont prêts pour la rentrée, c’est en librairie qu’on vous suggère d’aller mettre le nez pour découvrir tous les petits trésors dont nous ne vous avons pas parlé ici.

Dans ce dossier

Mikaël

On a tous déjà vu cette photo noir et blanc où onze ouvriers – ces constructeurs de gratte-ciel – sont suspendus au-dessus du vide de New York, bien assis sur une poutre de métal, casquette vissée sur la tête et boîte à lunch sur les genoux. Cette photo, ce fut le flash, le détonateur pour Mikaël, qui, depuis sa toute première visite à New York, avait en tête l’idée de faire de cette ville l’héroïne d’une BD. Ainsi a donc éclos Giant, l’histoire d’une usurpation bienveillante d’identité dans le milieu des « skyboys » de la Grosse Pomme. Le tout en 1932.

Olivier Dufault

Pour son premier roman, Bénédiction (Marchand de feuilles), Olivier Dufault s’intéresse à l’histoire de son ancêtre Ernest Dufault, connu sous le nom de Will James, une identité inventée. Ce dernier était un personnage haut en couleur, épris de liberté, qui a eu un parcours étonnant, de cowboy à voleur, en passant par dessinateur et cascadeur, entre autres, ce qui fait de lui un être hautement romanesque et magnétique.

 

Rentrée 2017 : Bande dessinée

À surveiller Betty BoobJulie Rocheleau et Véronique Cazot (Casterman)La Montréalaise Julie Rocheleau nous épate une fois de plus avec ses illustrations, en nous invitant dans...

Rentrée 2017 : Essai

Homo Deus : Une brève histoire de l’avenirYuval Noah Harari (Albin Michel)Sapiens, le précédent essai de Harari, retraçait avec brio le récit de l’humanité. On...

Jaroslav Kalfar

En croisant habilement le récit contemporain d’un astronaute tchèque en mission dans l’espace avec celui du passé communiste de la République tchèque, Jaroslav Kalfar fait montre d’une maîtrise ahurissante du sens de la narration. Alors qu’il sera seul au milieu des milliards d’étoiles, l’astronaute revisitera son passé, remettra tout en question. Sous l’allure faussement enfantine de la couverture se cache une œuvre unique mêlant avec doigté l’intime à l’Histoire, l’aventure à la condition humaine. Mais il se cache surtout le récit d’une nation entière qui vit avec un héritage parfois lourd à porter, et ce, même en apesanteur…

Publicité