Il n’est pas coutume, entre nos pages, de parler de divination ou d’ésotérisme. Pourtant, selon le Bilan du marché du livre au Québec de Gaspard, ce secteur totalisait 967 356$ de vente en 2021. Cette somme, d’ailleurs, représente une augmentation non négligeable de 49,8% par rapport à l’année précédente, avec ses tarots et horoscopes en tête de file des produits vendus. Cet engouement nous pousse à vous présenter, sous un angle contemporain et littéraire, un dossier mettant en vedette les figures de proue du genre : sorcières, oracles et autres outils divinatoires. Qui sait d’ailleurs si, au fil de votre lecture, vous n’aurez pas quelques révélations…

Dans ce dossier

Sorcière, sorcière, dis-moi qui tu es

De la figure jadis honnie du Moyen Âge jusqu’à celle de fière féministe d’aujourd’hui, la sorcière a pourtant bien peu changé malgré les années. Elle ne doit rien à personne, écoute son intuition, s’extirpe des dogmes sociaux. Voilà pourquoi elle effraie tant. Ses apparitions en littérature sont nombreuses, protéiformes et occupent tous les spectres d’une personnalité qui parfois se veut malveillante, mais bien souvent affable. Si Hermione, Médée, Mélisandre, Samantha, Morgane et bien d’autres ne sont pas de notre sélection ci-dessous, ce n’est que la preuve que les sorcières intéressantes sont bel et bien nombreuses dans nos bibliothèques et que plusieurs découvertes restent encore à faire.

Nos îles sorcières

Sheltel : une île isolée sur laquelle le parfum de la sorcellerie plane depuis des siècles. Un territoire qui se croit le seul épargné par le séisme de la Grande Nuit. Et pourtant. Le roman remarqué de l’écrivaine de la relève Chris Vuklisevic — elle a remporté le concours des vingt ans de Folio SF — nous amène aux abords de Sheltel, que convoite une troupe de pirates. Sur le bastingage, la jeune Erika est prête à tout pour quitter la servitude.

Chapeau pointu, bouche décousue : La figure de la sorcière dans Les enfants du...

En 1975, Anne Hébert dépose entre les mains tremblantes de ses lecteurs Les enfants du sabbat, sorte de grimoire; de roman-fièvre qui accélère le rythme cardiaque et paralyse le corps d’une tension anxieuse; de roman-cauchemar qui, pour l’oublier, pour ne pas y revenir rituellement, pour s’en délivrer, oblige l’acquisition d’un féroce capteur de rêves. Une fois le livre déposé demeure imprégnée dans la conscience une figure obsédante : la sorcière.

Librairie Quintessence : Une oasis où se ressourcer

Entrer dans cette boutique de 700 pieds carrés, c’est choisir de se laisser bercer par une ambiance — musicale, odorante, visuelle — et choisir d’être accueilli par des gens qui ont à cœur le bien-être personnel sous toutes ses formes. C’est aussi choisir d’oser ouvrir ses œillères, de se laisser tenter par des avenues autres pour se connecter à soi. Bienvenue chez Quintessence, librairie sise sur la rue Principale à Saint-Sauveur et spécialisée dans les livres de croissance personnelle, de santé naturelle, de spiritualité et autres disciplines connexes.

Pour chatouiller votre fibre ésotérique

Dans la maison au cœur de la forêt profonde Laird Hunt (trad. Anne-Laure Tissut), Actes Sud, 224 pages, 39,95$ Au cœur de la société puritaine américaine...
Publicité