Phénomène commercial, paralittérature, mode passagère : les mauvaises langues ne se sont pas gênées pour qualifier ainsi la littérature jeunesse avant qu’elle ne reçoive ses lettres de noblesse au tournant des années 80. Cette reconnaissance, elle l’a depuis conservée, jusqu’à devenir un fier fleuron de l’édition québécoise et même représenter la vivacité de la production éditoriale d’ici sur la scène internationale. Petit tour de piste axé sur la production destinée principalement aux adolescents, de son histoire à travers les décennies.

Dans ce dossier

Appel à la liberté

Jennifer Tremblay et Jonathan Bécotte sont deux auteurs qui ont usé de poésie dans leur dernier livre destiné aux adolescents (ce qui n’empêche surtout pas un adulte de les lire et de les aimer). L’une avec un recueil de poèmes de jeunesse (Cendrillon au pays des cannibales), l’autre avec un récit poétique (Maman veut partir), ils font la preuve que la poésie n’a pas d’âge.

Les ados aiment lire…

Comme les adultes, les adolescents ont aussi leurs genres de prédilection et affectionnent certains types de lecture plus que d’autres. Afin de respecter leurs goûts, nous vous présentons une liste non exhaustive des principaux représentants de chacun des genres, allant des romans d’amour aux romans pour les courageux, en passant par les littératures de l’imaginaire et les romans sportifs. Il ne tient qu’à vous de faire connaître à votre ado ces auteurs incontournables!

Petite histoire de la légitimation de la littérature pour adolescents au Québec

Phénomène commercial, paralittérature, mode passagère : les mauvaises langues ne se sont pas gênées pour qualifier ainsi la littérature jeunesse avant qu’elle ne reçoive ses lettres de noblesse au tournant des années 80. Cette reconnaissance, elle l’a depuis conservée, jusqu’à devenir un fier fleuron de l’édition québécoise et même représenter la vivacité de la production éditoriale d’ici sur la scène internationale. Petit tour de piste axé sur la production destinée principalement aux adolescents, de son histoire à travers les décennies.

Communication-Jeunesse : Le partage d’une passion

Communication-Jeunesse, c’est un vaste réseau qui propage le plaisir de lire avec dynamisme et passion. C’est aussi une référence en littérature jeunesse. Depuis 1971, cet organisme culturel à but non lucratif se donne le mandat de promouvoir et de défendre la littérature jeunesse québécoise et canadienne-française ainsi que de stimuler la lecture auprès des jeunes de 0 à 17 ans.

Pourquoi faire lire, d’abord?

De recettes, il n’y en a pas. Ni conseils ni trucs à partager. On m’a gentiment proposé de m’adresser aux profs de français « pour les aider à rendre la littérature intéressante aux yeux de leurs élèves (de 14 à 18 ans), pour soulever ce qui cloche présentement ou pour souligner les bons coups qui sont faits, pour les pister sur des œuvres à faire lire aux adolescents ».

Publicité