Quand les mots viennent de la même famille

    7

    On a tous une famille. Biologique, d’accueil, spirituelle ou de remplacement. Qu’elle soit parfaite, dysfonctionnelle ou ambiguë, la famille est là, avec ses atouts et ses travers, ses responsabilités et ses douceurs. Si les conflits familiaux sont bien souvent les plus difficiles, les plus riches en émotions fortes et en tourments, les liens du sang possèdent comme avantage ce petit quelque chose qui permet le pardon, l’amour inconditionnel. Et les auteurs ont bien compris cette dualité, puisque la famille semble être un terreau des plus fertiles dans les œuvres contemporaines! Le dossier de la présente édition rend hommage à cette thématique en la déclinant à travers romans et essais, ainsi qu’en présentant des auteurs d’une même tribu, dont François Gravel ainsi que sa fille, Élise Gravel, et sa conjointe, Michèle Marineau (en couverture) ou encore le duo mère-fille formée par Élise Turcotte et Clara B.-Turcotte. Et, parce qu’elles nous font craquer, mais aussi parce qu’elles sont sœurs, les chanteuses Stéphanie et Mélanie Boulay nous dévoilent leurs goûts littéraires!

    Dans ce dossier

    Françoise de Luca : Se tromper de vie

    Quel genre de monstre l’indifférence d’une mère peut-elle engendrer? En scrutant le mur érigé en lui, à coup de douleurs inavouées et de solitude infinie, Thomas découvrira les ravages laissés par le désamour parental. Dans le magistral Sèna, c’est à un féroce combat entre liens de sang et libre arbitre que nous convie l’auteure italo-québécoise Françoise de Luca.

    Élise Turcotte et Clara B.-Turcotte : Un cerf, son faon, leur forêt

    Ne cherchez pas les bibittes dans la relation mère-fille d’Élise Turcotte et Clara B.-Turcotte. Il n’y en a pas, si ce n’est quelques impatiences « normales ». L’une reprend l’autre sur une date; l’autre, sur un titre de roman, une chanson entendue… Elles se font rire, elles sont belles. Dans la salle à manger du foyer maternel où a lieu l’entrevue, elles ne jettent pas de poudre aux yeux pour épater et briller. Juste de la vérité. Autopsie d’une relation féconde.

    Relever le défi de la relève

    Pour plusieurs libraires indépendants, leur commerce est d’abord et avant tout une histoire de famille (et de passion, cela va sans dire!). Certains, comme les propriétaires de la librairie Carcajou à Rosemère, ont racheté l’entreprise de leurs parents et la pilotent aujourd’hui entre frères et sœurs. D’autres, comme Francine Mercier de la Librairie du soleil à Gatineau, ont été heureux de pouvoir la transmettre à leur enfant, résolvant ainsi l’épineuse question de la relève. Car la question de la succession peut devenir un vrai casse-tête, lorsqu’il n’y a personne pour reprendre le flambeau.

    Élise Gravel, Michèle Marineau et François Gravel: Sainte tribu

    Il était une fois une petite fille qui aimait inventer des histoires rigolotes. Son papa adorait voir créer celle qui suivait ses traces, ça le rendait si fier. La femme de ce dernier, qui n’avait rien d’une cruelle belle-mère, se sentait si inspirée qu’elle pouvait donner libre cours, elle aussi, à ses élans créateurs, sans jamais se sentir menacée ou envieuse... Rencontrer Élise et François Gravel ainsi que sa douce, Michèle Marineau, la gentille belle-maman d’Élise, c’est entrer dans un « anticonte » de Walt Disney où équilibre mental, entente et écoute font belle figure.

    Les Éditions du CHU Sainte-Justine: Histoire d’une petite maison qui fait beaucoup de bien

    Ils sont plus de 79 000 à avoir tenu dans leur main un exemplaire du livre L’estime de soi, un passeport pour la vie de Germain Duclos, depuis sa parution en 2000. En fait, difficile de déterminer combien de parents ont trouvé un mélange de réconfort et d’expertise inespéré dans l’un ou l’autre des ouvrages des Éditions du CHU Sainte-Justine, tant ils sont nombreux. Pourtant, la petite maison qui a pignon sur rue au sixième étage de l’hôpital Sainte-Justine, à Montréal, poursuit sa mission avec une étonnante discrétion depuis maintenant vingt ans.

    Publicité