Lire le théâtre

    11

    Par nature, le théâtre est un art éphémère. À moins d’être enregistré sur pellicule – et encore, à ce moment, ce n’est plus tout à fait du théâtre, mais une vidéo, image déjà figée, de la représentation –, le théâtre est l’art du vivant, de la rencontre. Rares sont les médiums qui exigent, pour exister, qu’on se donne rendez-vous. La scène, pour déployer ses feux, a besoin de la présence des spectateurs. Les personnages ont besoin des spectateurs pour se faire entendre, comme les spectateurs ont besoin de ces vies par procuration pour transcender les leurs. Si l’on doit pleurer, rire ou souffrir, c’est ensemble qu’on le fera.

    Pour que la magie opère, metteur en scène, comédiens et concepteurs se réunissent autour du matériau sans lequel rien ne se crée : le texte. Même dans une démarche de création collective ou d’un théâtre de l’image, il faut des mots pour nommer des thèmes, définir la structure.

    Dans ce dossier

    Théâtre québécois : Se dire, s’affirmer, s’imaginer

    En parcourant le théâtre québécois d’hier à aujourd’hui, on constate qu’à peine sorti de l’ombre, celui-ci possède déjà une personnalité bien campée et une ligne du temps qui révèle une scène, une parole, un peuple aussi créatif qu’assoiffé.

    Les jeunes et le théâtre

    Le théâtre pour la jeunesse est un lieu de rencontre entre les jeunes, les idées et l’art, un lieu où les questionnements sur le monde actuel foisonnent, un lieu peut-être trop boudé par les adultes. De l’historique du genre au Québec jusqu’aux pièces jouées à la maison, en voici un bref tour d’horizon.

    La rentrée théâtrale : des pièces à lire et à voir!

    Chaque année, les théâtres proposent des programmations diversifiées et attrayantes. Afin de vous préparer à la rentrée théâtrale cet automne, voici quelques textes qui seront présentés au cours de la prochaine année que vous pourriez lire en attendant de les découvrir sur scène.

    Lire et publier du théâtre : pourquoi?

    Si l’on connaît aujourd’hui autant les pièces de Tremblay que celles de Genet, autant celles de Racine que celles de Sophocle, c’est que nous les avons, pour la plupart, lues plutôt que vues. Et quelle chance que ces pièces aient pu traverser le temps, porteuses comme elles le sont d’histoires et de réflexions! Pour comprendre l’importance de l’édition de textes dramatiques, Les libraires vous offre une petite incursion dans le milieu de l’édition théâtrale avec Atelier 10 et L’instant même.

    Jacques Leblanc répond : Comment jouer un personnage culte?

    Vous incarnerez Harpagon, le célèbre personnage de L’Avare de Molière dans la pièce présentée à La Bordée (11 avril au 6 mai 2017). Quelle responsabilité un acteur a-t-il envers une œuvre lorsqu’il incarne un personnage culte?

    Publicité