L’automne est à nos portes, et avec elle, la rentrée littéraire qui nous susurre ses promesses de bons romans, d’essais éclairants, d’ouvrages captivants, d’illustrations grandioses. Pour vous aider à vous retrouver dans cette foisonnante offre de nouveautés, découvrez au fil des pages notre sélection des titres les plus attendus entre la mi-août et la mi-octobre. Comme toujours, nous n’aurons qu’un conseil complémentaire : allez fureter en librairie, vos libraires indépendants auront eux aussi des suggestions fascinantes à placer entre vos mains!

Dans ce dossier

5 valeurs sûres

Tableau final de l’amour Larry Tremblay (La Peuplade) Pour son premier roman aux éditions La Peuplade, Tremblay renoue avec la figure tutélaire de la poésie des...

La rentrée littéraire 2021 : Littérature québécoise

Au ciel du lit des rêves littéraires, l’automne est un moment particulièrement propice à la réalisation des plus fols espoirs du lectorat mondial. La machine redémarre, clinquante et fière. Les maisons alignent leurs canons. Tout un chacun sort un cavalier. Notre propre microcosme livresque, dont le rayonnement international n’est plus à démontrer, contribue chaque année de belle façon au foisonnement éditorial de la fin des vacances et de la reprise des choses sérieuses. Chers lecteurs aux yeux reposés, le soleil de l’été vous a ragaillardis, les douces nuits de juillet vous ont régénérés, la tendresse des matins d’août vous a raffermis? Tant mieux! Du roman au récit à la nouvelle et sans oublier la poésie et le théâtre, voici en rafale l’essentiel des livraisons les plus intéressantes de la rentrée littéraire québécoise de cette année.

Alain Farah : Les beaux fantômes

Alain Farah est plus hanté que tourmenté. Quoique l’un n’empêche pas l’autre. Les fantômes lui tournent autour; vautours de souffrances encore vives. Puisque l’écriture ne rend presque jamais riche, elle sert au moins de chair à canon pour la grande bataille d’une existence qu’il aime enrubanner. Sinon, à quoi bon vivre? Dans Mille secrets mille dangers, sixième livre du jeune quarantenaire né à Montréal de parents libanais d’Égypte, il revisite ses souvenirs marquants avec pour toile de fond la fois où il a épousé sa bien-aimée à l’oratoire Saint-Joseph. Alain Farah fait tout en grand, à commencer par raconter des histoires.

La rentrée littéraire 2021 : Littérature étrangère

La littérature hors Québec s’invite encore une fois avec profusion. Ce sont 521 nouveautés qui sont attendues pour la rentrée, ce qui est beaucoup, mais déjà moins que par le passé où, par exemple, on dénombrait 560 livres il y a tout juste cinq ans. Primoromanciers, auteurs récidivistes ou écrivains confirmés, les uns côtoient les autres, alliant l’audace à la maîtrise. Dans ce vaste éventail, le choix sera certes difficile. C’est pourquoi nous vous suggérons un aperçu de ce qui s’en vient, espérant vous guider à travers toutes les propositions qui se bousculent. N’ayez crainte, il y en a pour tous les goûts… et même un peu plus!

Wilfried N’Sondé : Organiser la résistance

Noum, un chaman de Sibérie, gravit quotidiennement la colline située près de son abri pour aller méditer à son sommet. Ce jour-là, luttant contre les rafales qui rendent difficile son avancée, il fait une découverte pour le moins étonnante : la sépulture d’une reine à la peau noire. Y voyant là un puissant message, il s’en servira afin d’empêcher le territoire d’être la cible d’un projet souhaitant exploiter ses richesses naturelles. La forme du roman Femme du ciel et des tempêtes rappelle celle du conte qui, tout en nous livrant son récit, nous prodigue des enseignements fondamentaux. En faisant appel à l’intelligence des peuples, en étant à l’écoute de l’esprit des ancêtres et en abandonnant son âme à l’énigme insondable des étoiles, Wilfried N’Sondé écrit les lignes d’un avenir possible.
Publicité