Il faudra attendre plus tard cet automne pour mettre la main sur le nouveau roman de Michel Tremblay, la nouvelle aventure de Paul de Michel Rabagliati, la nouvelle œuvre de Dany Laferrière ou les nouveaux livres de Jean-Jacques Pelletier et de Patrick Senécal. Mais d’ici là, ce n’est vraiment pas le choix qui manque. Larry Tremblay, Biz, Olivier Adam, Nancy Huston, Éric-Emmanuel Schmitt et bien d’autres offrent un nouveau titre. Comme à son habitude, la rentrée littéraire n’est pas ennuyante et surtout, elle s’avère très abondante. Pour vous retrouver dans cette panoplie de parutions, voici un tour d’horizon, malheureusement pas exhaustif, de ce que vous réserve l’automne. Visitez votre librairie indépendante pour découvrir ces livres qui paraîtront de la mi-août à la mi-octobre.

Dans ce dossier

Serge Lamothe : Le chaos de la vie

En 2043, la crise vécue par la civilisation s’accentue alors que la planète se trouve plongée dans le silence et le noir quand Internet et tous les systèmes électriques et électroniques s’éteignent. On assiste à l’effondrement global des réseaux. Malgré cette situation chaotique, Akamaru, un jeune Eurasien qui habite Paris, entreprend un voyage périlleux pour retrouver son île natale, Oshima, à la recherche de ses origines et de son histoire. Envoûtant, profond et sensible, ce roman futuriste de Serge Lamothe explore les méandres insondables de l’existence.

La rentrée littéraire 2019 : Littérature québécoise

À surveiller Les limbesJean-Simon DesRochers (Les Herbes rouges)Oscillant entre roman d’apprentissage et roman noir, la nouvelle œuvre de Jean-Simon DesRochers est campée dans le Red...

Des premiers romans à l’honneur

L’absence de ciel / Adrien Blouët (Noir sur Blanc)Après des études cinématographiques à Berlin, Hennes Van Veldes tente de donner une direction à sa...

La rentrée littéraire 2019 : Littérature étrangère

À surveiller Une partie de badmintonOlivier Adam (Flammarion)Après cinq ans d’absence, c’est le retour de Paul Lerner, alter ego de l’auteur, qui revient en Bretagne...

La rentrée littéraire 2019 : Essai

À surveiller Les besoins artificiels : Comment sortir du consumérismeRazmig Keucheyan (Zones)L’abondance fait partie de nos vies. Consommer veut presque nécessairement dire surconsommer parce que...
Publicité