La littérature sous les projecteurs

    7

    Sur les écrans, la littérature prend vie. Que ce soit au cinéma ou à la télévision, des œuvres sont adaptées, des écrivains se lancent dans la scénarisation, des auteurs deviennent la muse des réalisateurs : oui, littérature, cinéma et télévision se nourrissent les uns les autres. Tour d’horizon au cœur de nos écrans.

    Dans ce dossier

    Élie Castiel : La revue des vues

    En Amérique du Nord, Séquences est la plus ancienne revue francophone de cinéma toujours en activité. Fondé à Montréal en 1955 par Jean-Marie Poitevin (1907-1987), ce bimestriel rejoint aujourd’hui les cinéphiles québécois grâce à sa diversité de points de vue, à la qualité de ses articles et à la profondeur de ses entrevues. Il suffit d’en feuilleter un exemplaire pour saisir la richesse du 7e art et distinguer tout ce qui le sous-tend. Élie Castiel, rédacteur en chef de Séquences depuis 1999, nous en glisse un mot.

    Micheline Lanctôt : Se raconter des histoires

    Propulsée sur les écrans par Gilles Carle dans La vraie nature de Bernadette en 1972, Micheline Lanctôt passera de l’autre côté de la caméra en 1980 avec L’homme à tout faire, sa première réalisation. Depuis, elle n’a eu de cesse de nous faire la preuve de son talent. Lorsqu’on lui a proposé d’écrire sur le métier de cinéaste, elle a été ravie. « J’ai trouvé ça super intéressant comme format de réflexion. Une lettre, c’est relativement informel, ça permet de réfléchir à voix haute en quelque sorte. » Transmettre le savoir-faire et éventuellement passer le flambeau s’avèrent naturel pour celle dont le sceau d’excellence a été maintes fois approuvé par les honneurs (ce qui n’empêche pas les revers de fortune). Son regard est résolument tourné vers l’avant.

    Quand les auteurs se font leur cinéma

    Beaucoup d’œuvres littéraires sont adaptées pour le cinéma et le Québec ne fait pas exception. Comment fait-on pour passer d’un média à l’autre sans trop y perdre au change? Quelles qualités doit posséder un scénariste pour réussir la transition sans trop de heurts? Nous avons demandé à quatre auteurs – Patrick Senécal, Marie-Sissi Labrèche, India Desjardins et Jean-Simon DesRochers – qui ont eu la difficile tâche de transposer leurs propres œuvres à l‘écran de nous en dire quelques mots. Finalement, qui, du film ou du livre, sera le meilleur?

    Ces auteurs qui scénarisent

    Ils signent des romans qui nous touchent, des aventures qui nous enivrent. Mais leur plume ne se déploie pas uniquement dans les romans. Plusieurs, pour survivre financièrement et parce qu'ils aiment également l'exercice, mettent leurs mots aux profits de téléséries. Découvrez six de ses auteurs-scénaristes québécois dont on peut voir l'œuvre au petit écran!

    Anne Émond : Nelly Arcan toutes les femmes

    Anne Émond, la jeune trentaine, a déjà deux longs-métrages, d’une forte maturité, à son actif : Nuit # 1 (2012) et Les êtres chers (2015). Pour son prochain film, elle a choisi de faire de sa muse l’auteure Nelly Arcan, qui s’est enlevé la vie en septembre 2009 à l’âge de 36 ans. Encore une fois, c’est avec humilité et respect que la cinéaste approche son sujet.

    Publicité