Le premier voyage, celui qui forme la jeunesse. Le dernier voyage, éternel, celui dont on ne revient jamais. Entre les deux, le voyage de noces qui célèbre le coup d’envoi vers une nouvelle destination que l’on souhaite jalonnée du meilleur. L’invitation au voyage, celui des grandes vacances et des escapades, des découvertes et des longues traversées, le voyage initiatique, dépaysant, brisé, interminable, le voyage spatial, bouleversant, imaginaire, organisé, celui du pèlerin solitaire ou des grands explorateurs, celui intérieur ou celui que l’on fait au bout de la nuit. Et peut-être surtout le prochain voyage, celui que l’on n’a pas encore fait et qui nous attend, à l’autre bout du monde ou au coin de la rue, dans le reflet d’un regard amoureux ou entre les pages d’un livre. Peu importe le but ou la nature du voyage, l’important est d’y consentir et de se laisser emporter.

Dans ce dossier

Écrivains voyageurs : Le voyage fait l’écrivain

Ils sont nombreux à être partis explorer le monde et à avoir consigné leurs observations. Si les raisons, les époques et les destinations diffèrent, toujours cette soif de découvertes les aura semés et conduits à fouler les terres de contrées inconnues.

Sur les traces des écrivains : de l’autre côté du miroir

Certains écrivains sont inspirés par des lieux qu’ils transposent ensuite dans leurs œuvres. Si bien que lorsqu’on parcourt les pages, on a un peu l’impression d’y être. Le voyage, qu’il soit réel ou rêvé, reste le même. Il possède la propriété de nourrir le désir, d’émanciper l’esprit, d’aller à la rencontre de l’autre. Et si les frontières étaient abolies ? Plusieurs parcours littéraires, au Québec et à l’étranger, permettent de sillonner les rues où ont marché les personnages. Ou encore de voir les lieux que les écrivains ont habités et où ils ont été visités par la muse. Quand la fiction rejoint la réalité, le voyage est alors total.

Voyager en littérature

C’est sans sortir de chez moi que j’entrepris mon voyage. Il me tardait de partir à la rencontre d’autres contrées où je pourrais entendre des gens me raconter leurs malheurs et leurs fortunes, où je pourrais contempler des paysages qui m’apprendraient à voir ce que je ne savais plus regarder.

Rose-Line Brasset : Aller à la rencontre des autres

L’auteure, journaliste et globe-trotter Rose-Line Brasset, qui a notamment publié Voyagez cool : Trucs et conseils d’une globe-trotter (Béliveau), fait voyager les jeunes grâce à sa série « Juliette », publiée chez Hurtubise. Cette série connaît un énorme succès : plus de 425 000 exemplaires se sont envolés jusqu’à maintenant.

Zviane : L’anti-guide de voyage

La culture japonaise est de plus en plus présente en Occident, les restaurants à sushis n’étant plus d’un exotisme délirant et les tavernes japonaises poussant ici et là dans les quartiers branchés. Si vous souhaitez vivre une incursion tout en humour et en authenticité dans le pays du Soleil-Levant ou si vous comptez visiter les contrées nipponnes sous peu, le faux guide de voyage Zviane au Japon (Pow Pow) saura vous plaire et vous instruira grâce à quelques petites recommandations d’usage!

Publicité