Il était 3 fois…

    8

    Au pays des livres, la rentrée littéraire est un grand classique! Or, sous ses allures de conte de fées (n’est-ce pas merveilleux autant de choix?), ce rendez-vous annuel impose un constat déchirant : impossible de donner la visibilité méritée à tout le monde! Ainsi, cette année encore, nous avons dû nous résoudre à survoler les titres qui seront sur les rayons d’ici la fin octobre. N’hésitez pas à visiter votre librairie pour en découvrir davantage! Aussi, nous vous invitons dans le présent dossier à voir triple. En effet, pourquoi se contenter d’un livre quand il est possible d’en dévorer trois?

    Dans ce dossier

    Sophie Divry : Tribulations d’une chômeuse qui tire le diable par la queue

    Depuis son premier roman, La cote 400, l’auteure française prouve qu’elle sait renouveler son originalité et innover sur le plan formel. Avec Quand le diable sortit de la salle de bain, elle raconte les aventures, désolantes mais joyeuses, d’une jeune écrivaine qui peine à mettre du pain sur sa table (quoique le pain soit l’une des rares denrées qu’elle puisse encore s’acheter). Un roman digressif à souhait, savamment écrit et bien dosé d’humour. Parce qu’après tout, le diable, il sait faire la fête!

    David Bouchet : Un soleil dans la nuit noire

    Coscénariste du film La pirogue, sélectionné par le Festival de Cannes en 2012, David Bouchet intègre l’univers du roman avec un naturel déconcertant. Son premier-né, Soleil, est éblouissant, c’est le moins qu’on puisse en dire. À travers les yeux d’un jeune Sénégalais venu s’installer au Québec avec sa famille, on découvre un monde fait de contradictions et de beauté.

    Marie-Pier et Virginie Gosselin : Quand l’amour du fromage est dans le pré

    Elles sont belles, respirent la santé et n’ont pas peur du travail : voici les sœurs Gosselin. Virginie, 24 ans, est photographe culinaire, alors que Marie-Pier, 27 ans, compte reprendre le flambeau de la ferme familiale. Dans Au gré des champs, à la fois beau livre et livre de recettes qui dresse le portrait des quatre saisons de la vie d’un agriculteur, ces deux rouquines ouvrent grandes les portes de la Ferme des Belles Prairies dont le troupeau de trente vaches est à la source de sept fromages biologiques. Sept petits péchés lactés qui font le bonheur des grands restos, des petites tables champêtres et, bien sûr, du simple amateur!

    Sara Lazzaroni : L’amour à la bonne franquette

    Inévitable de parler de son âge. À 21 ans seulement, Sara Lazzaroni prouve que son précédent roman, Patchouli, n’était pas qu’un coup de chance. Cette auteure possède assurément une voix, qu’elle chante brillamment à nouveau dans Veiller la braise, l’histoire simple, réaliste et donc hautement touchante d’un couple à qui il n’arrive rien de particulier, outre la vie dans toute sa splendeur.

    Mario Brassard : Hurler contre les loups

    D’abord poète, puis écrivain émérite pour la jeunesse – pensons à La saison des pluies –, Mario Brassard prouve avec Quand hurle la nuit que le génie d’une histoire réside dans la façon d’en manier les mots pour créer des images fortes, porteuses d’un sens profond. En mettant en scène Salicou, aux prises avec trois bourreaux dont les crocs sont aussi aiguisés que leurs paroles, il aborde le racisme de l’intérieur, avec tact. Dans cette nuit qui hurle d’émotions, le lecteur suivra Salicou dans sa croisade pour affronter ses ténèbres noires comme l’ébène…

    Publicité