Dixième anniversaire: se laisser parler d’amour

    4

    Créé dans la foulée des célébrations entourant le vingt-cinquième anniversaire de la librairie Pantoute à Québec, fondée en 1972, le libraire a été publié pour la première fois en novembre 1998. Dans son mot de présentation, le directeur général, Denis LeBrun, expliquait qu’un «libraire n’est pas — enfin, ne devrait pas être —, qu’un simple marchand de livres, mais également un guide éclairé, une sorte d’arbitre des goûts du public», précisant plus loin que le trimestriel — qui allait, à l’automne 2004, devenir un bimestriel — , avait été créé pour «permettre aux amoureux du livre […] d’y voir un peu plus clair dans le raz-de-marée de publications et d’informations qui nous submerge chaque saison». Dix ans, cinquante numéros plus tard et des milliers de livres présentés, critiqués, soupesés, adorés ou (plus rarement) détestés, le libraire est resté fidèle à lui-même, aux libraires et aux lecteurs. Mariage d’amour.

    Dans ce dossier

    Jacques Côté exprime son attachement pour les libraires

    Avec Le rouge idéal, Jacques Côté a réussi l’exploit de mettre Sainte-Foy sur la carte du crime. Cette banlieue tranquille de Québec est pourtant un lieu propice pour basculer dans l’univers du noir, qui côtoie si bien le nôtre. Les policiers et les criminologues font office de messagers entre les deux. L’auteur est fasciné par leur métier se situant au carrefour de plusieurs sciences, tellement qu’il a publié une biographie du médecin-légiste Wilfrid Derome, un pionnier dans son domaine. Son duo d’enquêteurs Denis Duval et Louis Harel en est à sa quatrième aventure dans Le chemin des brumes, publié aux éditions Alire.

    Camille Bouchard exprime son attachement pour les libraires

    Né à Forestville en 1955, Camille Bouchard puise la matière de ses romans pour jeunes, adolescents et adultes (une quarantaine jusqu’à maintenant) dans ses nombreux voyages d’aventure à travers le monde. La curiosité naturelle et la sensibilité envers les cultures différentes de la nôtre rejaillissent dans l’œuvre de cet auteur globe-trotter. Ses fictions, inspirées de ses périples en Égypte, au Mexique ou en Inde, ont souvent été honorées ou fait partie des finalistes aux plus grands honneurs littéraires, québécois et canadiens. L’idole de Camille Bouchard est nul autre que Tintin.

    Mylène Gilbert-Dumas exprime son attachement pour les libraires

    Le premier roman de Mylène Gilbert-Dumas, Les dames de Beauchêne, a été refusé par onze éditeurs avant de finalement recevoir le prix Robert-Cliche, qui récompense chaque année… le meilleur premier roman! Ont suivi deux autres tomes de cette saga historique, qui raconte les amours difficiles entre Anglais et Français au temps de la Conquête. L’auteure s’est aussi adressée au jeune public, avant de s’intéresser à la Ruée vers l’or. Dans son dernier roman, Lily Klondike, elle retrace l’aventure des Canadiennes françaises parties tenter leur chance elles aussi dans le Grand Nord. Un deuxième tome est prévu au début de 2009.

    Fredrick D’Anterny exprime son attachement pour les libraires

    Fredrick D’Anterny a œuvré pendant quinze ans dans le monde du livre, comme libraire et représentant, pour se tourner ensuite vers l’écriture. En 2002, il publie le premier des neuf tomes de la série Storine, l’orpheline des étoiles, une petite fille rebelle à la destinée merveilleuse, qui vit de palpitantes aventures spatiales avec son meilleur ami Griffo, un lionceau blanc. Cette série, de même que Éolia, princesse de lumière, la saga qui l’a suivie peu après, ont toutes deux ont été publiées chez Pierre Tisseyre. Passionné par la science et l’astronomie, Fredrick d’Anterny fait aujourd’hui partie des auteurs québécois pour la jeunesse les plus lus.

    Maryse Rouy exprime son attachement pour les libraires

    On connaît la passion de Maryse Rouy pour le Moyen Âge, elle qui nous a fait connaître dans ses romans aussi bien la chevalerie et la vie courtoise que l’Inquisition. Avec Mary l’Irlandaise, qui raconte l’installation d’une jeune femme au Canada français au XIXe siècle, elle signe son premier roman situé dans un cadre nord-américain. Elle explore un pan plus contemporain de ce continent dans sa nouvelle saga, Une jeune femme en guerre, dont les deux tomes publiés chez Québec Amérique interrogent la condition féminine à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Écrivant pour les petits et les grands, Maryse Rouy sait voyager dans le temps, et nous emmener avec elle.

    Publicité