Nourriture et littérature semblent naturellement aller de pair. Peut-être les associons-nous si facilement car elles font toutes deux partie des plaisirs parmi les plus fameux à cueillir. Il va sans dire que le duo fait le bonheur de plusieurs puisque les ouvrages de cuisine sont encore et toujours très prisés dans les librairies. Sans parler de la gastronomie qui s’invite régulièrement dans la fiction et qui est aussi le sujet de nombreux essais. Quoi qu’il en soit, livre et gastronomie se complètent parfaitement, l’une ayant fonction d’alimenter le corps tandis que l’autre sustente admirablement l’esprit. Ainsi, tout l’être est comblé.

Dans ce dossier

La cuisine raisonnée

En soutenant un dossier sur la gastronomie, nous ne pouvions passer sous silence l’engouement qui semble toujours renouvelé pour le livre de cuisine, encore très populaire bien qu’il n’ait jamais été aussi facile avec l’avènement d’Internet de dénicher et de relayer des recettes. Heureux hasard s’il existe, 2019 est l’année du 100e anniversaire de la parution de La cuisine raisonnée, un des premiers spécimens du genre à entrer dans les foyers québécois. Pour ce faire, la maison Fides en a publié une récente édition, pas moins que la quinzième à ce jour, qui fait office de pièce d’anthologie et qui nous parle certes de cuisine, mais aussi de l’histoire du Québec. 

Des livres pour cuisiner

Curieux Bégin : 10 ans de cuisine, plaisir et vino Christian Bégin et Nathalie Béland, Cardinal, 240 p., 36,95$Cet ouvrage célèbre les 10 ans de la...

Cuisiner la fiction

Le rapport entre littérature et nourriture est indéniable. Après tout, on a besoin de nourrir son corps aussi bien que son âme.

Au menu

L'alimentation sous la loupe 1. Un dîner avec Darwin / Jonathan Silvertown (trad. Viviane Fenter et Lionel Pousaz), MultiMondes, 320 p., 24,95$ En sa qualité...
Publicité