Chroniques

Littérature jeunesse

exclusif au web
40 bougies pour CJ

40 bougies pour CJ

Par Nathalie Ferraris, publié le 18/04/2011
«Nous sommes en 1970. Il ne se publie plus guère de livres pour la jeunesse au Québec [...]. Que faire pour remédier à cette situation désastreuse? Au détour du sentier, c’est le déclic: il nous faut nous impliquer, regrouper les gens qui partagent les mêmes alarmes [...], devenir une force. Une voix.» Ces paroles, ce sont celles de Paule Daveluy, l’une des fondatrices de l’organisme voué à la promotion de la littérature jeunesse québécoise et canadienne-française (Communication-Jeunesse). Ayant vu le jour le 9 mars 1971, l’organisme célèbre cette année son 40e anniversaire.
Promouvoir le livre d’ici et la lecture
Dès sa fondation, Communication-Jeunesse (CJ) s’est donné comme mandat de faire la promotion de la lecture d’œuvres québécoises et canadiennes-françaises pour la jeunesse. Pour ce faire, CJ propose divers moyens de faire découvrir ces œuvres en animant des lectures publiques, en publiant du matériel promotionnel et en organisant maintes activités comme des tournées d’auteurs et des ateliers de formation pour divers intervenants (enseignants, bibliothécaires, etc.).

Jouissant d’une vie associative dynamique, CJ compte sur l’adhésion annuelle de ses membres, qui sont, pour la plupart, auteurs, illustrateurs, éditeurs, parents, enseignants, éducateurs, bibliothécaires ou libraires. Devenu un vaste réseau de passionnés, CJ compte entre 650 et 700 membres annuels actifs provenant du Québec et de la francophonie canadienne. En plus de bénéficier de l’appui de ses sympathisants, Communication-Jeunesse a bâti au fil des ans un solide partenariat avec divers organismes, dont la revue Protégez-vous, l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), l’Association des distributeurs exclusif de livres en langue française (ADELF), l’Association des libraires du Québec (ALQ) et des regroupements de Centres de la petite enfance (CPE).

Des outils d’une grande visibilité
Communication-Jeunesse propose à ses membres de nombreuses activités. Ayant mis sur pied en 2000 la Semaine du livre canadien pour la jeunesse, aujourd’hui appelée la tournée Lire à tout vent, CJ a permis à 6 000 jeunes, en 2010, de faire la connaissance de leurs auteurs et illustrateurs préférés lors de 180 rencontres organisées dans 100 établissements, à travers 50 villes canadiennes. À l’origine de la fondation, en 1978, de la seule revue consacrée entièrement à la littérature jeunesse d’ici, Lurelu, CJ publie différents outils d’information destinés à ses adhérents, tels des outils de promotion et d’animation de la lecture, comme la revue 3 fois passera, les fiches d’activités Toup’tilitou, le Répertoire des animatrices et des animateurs en littérature pour la jeunesse, le guide Vivre la littérature jeunesse d’ici pour les jeunes, destinés aux nouveaux arrivants, ainsi que des affiches promotionnelles.

Mais parmi ces outils, le Guide des livres d’ici pour les jeunes est sans doute la publication annuelle de Communication-Jeunesse la plus attendue des adhérents. Distribué aux membres de l’organisme, aux clubs de lecture CJ, dans les librairies francophones du Canada, les salons du livre et sur le site Internet de CJ, ce guide, également encarté dans l’édition «Jouets» du magazine Protégez-vous, propose une grande sélection de livres de qualité à offrir aux enfants. Banal? Non, car par l’intermédiaire de ce guide, les enfants de 5 à 8 ans, 8 à 12 ans et 12 à 17 ans sont invités à voter pour leurs livres jeunesse préférés. Pour chacune des catégories, cinq titres sont choisis non pas par des adultes, mais par des enfants et des adolescents. Les gagnants sont dévoilés dans les Palmarès Livromagie, Livromanie et Réseau CJ lors de la Fête des Livromaniaques, qui a lieu tous les mois de juin.

En plus de ses activités et de ses nombreuses publications, Communication-Jeunesse a mis en place des clubs pour stimuler la lecture chez les jeunes. Animés par des adultes passionnés et désireux de transmettre leur enthousiasme, les milliers de clubs de lecture qui se sont formés au fil des ans depuis 1987 ont tous été aiguillonnés par une même volonté d’encourager l’expérimentation d’idées nouvelles en matière de lecture, et de propager le désir de lire. Ainsi, 60 000 jeunes lecteurs participent annuellement à divers événements, comme des concours de lecture et des discussions en ligne avec des auteurs, et partagent leurs coups de cœur et leur amour de la lecture.

Un an de célébration
Ayant reçu le prix Raymond-Plante le 2 février dernier, Communication-Jeunesse a créé un logo soulignant ses 40 ans d’existence et publié le livre souvenir Le monde aime Communication-Jeunesse: une histoire vraie. Tout au long de l’année, divers événements souligneront les 40 ans de CJ, comme l’exposition de la première Sélection de livres de 1979, intitulée «Lire du nouveau». Offerte en itinérance, l’exposition s’arrêtera du 29 mars au 24 avril à la bibliothèque Gabrielle-Roy, à Québec. Le public est aussi invité à découvrir, tous les mardis sur le site Internet et sur la page Facebook de l’organisme, des capsules du 40e anniversaire présentant des anecdotes, des témoignages de membres, des photos et des documents d’archives. Enfin, CJ travaille à l’organisation d’un colloque sur la littérature jeunesse d’ici, qui devrait se déployer en trois temps et en trois lieux: Montréal, Québec et Ottawa.

Pour devenir membre de CJ ou pour toute information, on consulte le www.communication-jeunesse.qc.ca.


Palmarès Communication-Jeunesse des livres préférés des jeunes 2009-2010:
- Livromagie (5 – 8 ans), le retour. Chester (t.2), Mélanie Watt, Scholastic
- Livromanie (9 – 11 ans), Sauve qui pique! Faloche (t.8), Yvon Brochu et David Lemelin (ill.), FouLire
- Réseau CJ (12 – 17 ans), Ophélie, Charlotte Gingras, ill. Daniel Sylvestre, La courte échelle
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Chroniques
  3. Littérature jeunesse
  4. 40 bougies pour CJ