Revue de l’année 2006: si on causait…

8
L'année 2006 tire à sa fin, et c'est forcément l'heure des bilans. Histoire de dresser un portrait de l'année du livre sur le marché québécois, nous avons demandé à nos collègues des cinq librairies associées à la rédaction de ce journal (Les Bouquinistes à Saguenay, Clément Morin à Trois-Rivières, Le Fureteur à Saint-Lambert, Monet à Montréal et Pantoute à Québec) d'établir la liste des plus gros vendeurs dans chacun de leurs établissements pour l'année. Ils en ont profité pour signaler les titres qui avaient le plus de chance de se retrouver dans les bas de Noël, ainsi que ceux qui, d'autre part, valaient le détour selon eux. Vous êtes prêts? Et si on causait…

… littérature d’ici
Au rayon littérature d’ici, c’est manifestement le plus récent opus de Jacques Poulin, La Traduction est une histoire d’amour (Leméac / Actes Sud), qui s’impose comme l’incontesté champion de l’année, en se classant dans le peloton de tête de quatre de nos librairies partenaires, Clément Morin, Le Fureteur, Monet et Pantoute. Porte-parole pour l’équipe des libraires trifluviens, Sandra Belley signale également à son palmarès l’incontournable Nikolski de Nicolas Dickner (Alto), qui a valu à son auteur une avalanche de distinctions littéraires et Comme une odeur de muscles de Fred Pellerin (Planète rebelle); deux titres qui ont également été cités par Yves Guillet de la librairie de la Rive-Sud montréalaise et par sa collègue de chez Monet, Céline Bouchard. Yves Guillet insiste aussi sur le succès de La femme de ma vie de Francine Noël (Leméac), qu’il perçoit comme une conséquence naturelle de la mise en nomination de ce titre au fameux Combat des livres arbitré par Marie-France Bazzo sur les ondes de la Première Chaîne de Radio-Canada l’hiver dernier. Pour sa part, Céline Bouchard tient à signaler l’engouement de la clientèle de Monet pour la trilogie de «Charles le Téméraire» d’Yves Beauchemin (Fides), la tétralogie «La Poussière du temps» de Michel David (Hurtubise HMH), Les Templiers du Nouveau Monde de Sylvie Brien (Hurtubise HMH) et, dans une mesure moindre et pourtant digne de mention, La Concierge du Panthéon de Jacques Godbout (Le Seuil). Seul ouvrage de poésie cité dans les cinq palmarès, L’Innommé de Guy Marchamps (Le Sabord) fait bonne figure parmi les meilleurs vendeurs de la librairie mauricienne – ce qui ne nous attriste guère, le jovial Marchamps étant l’un de nos collaborateurs occasionnels. À Saguenay enfin, fierté régionale oblige, Guy Martin des Bouquinistes note les belles ventes du Truc de l’oncle Henry d’Alain Gagnon (Triptyque), un monumental auteur du Royaume dont le reste de la province gagnerait à fréquenter l’œuvre.

… littérature d’ailleurs
Au rayon littérature d’ailleurs, les clients des librairies Clément Morin, le Fureteur, Monet et Pantoute se sont manifestement entendus pour faire un retentissant triomphe à L’Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon (Livre de Poche), mais sans doute ne devrait-on pas s’étonner du succès de ce livre, qui a valu à son auteur le Prix des libraires en 2005. Également en vedette dans trois de nos librairies partenaires, les Bouquinistes, Clément Morin et le Fureteur, Touche étoile, le plus récent roman de la désormais légendaire Benoîte Groulx (Grasset) a trouvé plus d’un preneur. Et puis, tant chez Clément Morin, Le Fureteur que chez Monet, on nous en voudrait de ne pas souligner Ensemble, c’est tout d’Anna Gavalda (J’ai lu), qui a suscité un intérêt indiscutable chez leur clientèle. Chez le Fureteur, on ajoute au palmarès Ma Vie avec Mozart d’Éric-Emmanuel Schmitt (Albin Michel), alors que chez Monet on renchérit avec Le Libraire de Kaboul d’Asne Seierstad (LGF), L’Immeuble Yacoubian d’Alaa El Aswany (Actes Sud), Mes Amis, mes amours de Marc Lévy (Robert Laffont) et La Petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel (Stock) et, enfin, Les Bienveillantes de Jonathan Littell, auquel l’attribution du Goncourt 2006 n’aura certainement pas nui.

… essais, documents, biographies
Au rayon des essais et documents, quelques titres semblent se démarquer de la production de 2006, en l’occurrence Passages obligés de Josélito Michaud (Libre Expression), qui compte parmi les meilleurs vendeurs chez Clément Morin, Le Fureteur et Monet; et Voile de la peur de Samia Shariff (JCL), pour lequel a craqué la clientèle des Bouquinistes et de Clément Morin. À Saint-Lambert et à Montréal, l’ex-gauchiste devenu chantre du néolibéralisme Alain Dubuc a profité de l’engouement du public pour son Éloge de la richesse. À Saguenay, selon Guy Martin, les clients des Bouquinistes ont pour leur part opté pour Les Femmes qui lisent sont dangereuses de Laure Adler et Stefan Bollmann (Flammarion) et L’Écologie en ville, collectif sous la direction des professeurs Christian Messier, Luc-Alain Giraldeau et Beatrix Beisner (Fides). Dans un domaine plus littéraire à proprement parler, Céline Bouchard souligne le succès inattendu du pavé de Victor-Lévy Beaulieu, James Joyce, l’Irlande, le Québec, les mots (Trois-Pistoles), qui aurait même suscité un intérêt pour les œuvres du grand écrivain dublinois, à commencer par Finnegan’s Wake (Folio). De plus, peut-être en raison de la proximité de la librairie montréalaise avec la maison à laquelle Lise Bissonnette rend hommage dans son récent ouvrage, La flouve (Hurtubise HMH), intriguant hybride d’essai historique et de rêverie romanesque, a retenu l’attention des clients de Monet. Au rayon des biographies, pourtant très achalandé d’ordinaire, seul Ma Vie de l’écologiste David Suzuki (Boréal) semble avoir remporté l’adhésion d’un imposant nombre de lecteurs et lectrices des Bouquinistes, de Clément Morin, du Fureteur et de Monet. Chez Monet encore, on ajoute tout de même à celui-ci les récents ouvrages de Dominique Michel, Y’a des moments si merveilleux (La Semaine), et de Lucie Pagé, Notre Afrique (Libre Expression) qui sont décidément de la graine de best-seller.

… polar et littératures de l’imaginaire
Au rayon des polars, thrillers et autres sources de sensations fortes, on ne s’étonne guère que Fred Vargas, avec Dans les bois éternels (Viviane Hamy), se classe près de la cime du palmarès des Bouquinistes, du Fureteur et de Monet. Aucune surprise aussi de voir Dan Brown remporter la faveur populaire avec son Da Vinci Code (Pocket) chez Clément Morin, mais aussi avec son plus récent roman, Deception Point (JC Lattès), toujours chez Clément Morin, mais aussi chez le Fureteur et Monet. Également, chez ces deux librairies de la grande région métropolitaine, on attire notre attention sur les performances comme toujours remarquables de Henning Mankell, avec son roman Le Retour du professeur de danse (Seuil Policiers). À Trois-Rivières, notre incontournable dame du crime, Chrystine Brouillet, a séduit avec la plus récente enquête de son intrépide inspectrice Maud Graham, Sans pardon (La courte échelle), tandis que la Britannique P.D. James marquait pas mal de points à Saguenay avec Le Phare (Fayard). Au rayon de la science-fiction, du fantastique et des autres littératures de l’imaginaire, ces genres que l’on dit en pleine expansion chez nous comme à l’étranger, Les Dieux déchus, huitième tome de la série «Les Chevaliers d’Émeraude» d’Anne Robillard (De Mortagne) a fait mouche chez Clément Morin et le Fureteur.

… littérature jeunesse
Certes, nul ne sourcillera à l’idée que J.K. Rowling a continué de fréquenter les têtes des palmarès en 2006 avec Harry Potter et le prince de sang-mêlé (Gallimard). Cependant, en cette année où le populaire Bryan Perro a mis un point final à son épopée fantastique, la série «Amos Daragon» (Les Intouchables), dont le dernier épisode (La Fin des dieux) paraissait à l’automne, on doit applaudir son extraordinaire performance, lui dont la saga en douze tomes a déclassé les aventures de l’apprenti sorcier de Mme Rowling dans le cœur de jeunes qui fréquentent les librairies Clément Morin, Le Fureteur et Monet. Par un curieux effet d’entraînement, trois autres compagnons de Perro dans l’écurie des Intouchables le talonnent dans la liste des meilleurs vendeurs de l’établissement mauricien, soient Darhan de Sylvain Hotte, Léonis de Mario Francis et Celtina de Corinne de Vailly, eux-mêmes suivis de près par Eolia, princesse de lumière, premier tome d’une série signée Frédérick D’Anterny (Pierre Tisseyre). Histoire de confirmer la domination des épopées fantastiques sur le marché de la littérature jeunesse, mentionnons que L’Aîné, le deuxième tome de la «Trilogie de l’Héritage» de Christopher Paolini (Bayard Jeunesse), a su plaire aux jeunes clients des Bouquinistes, de Clément Morin et de Monet. Responsable du secteur jeunesse pour la librairie du nord-ouest de Montréal, Brigitte Moreau ajoute à notre liste la série «Les Chroniques de Spiderwick» de Holly Black et Tony DiTerlizzi (Héritage), L’étonnante concierge de Dominique Demers et l’émouvante Ma vie ne sait pas nager d’Élaine Turgeon (tous deux chez Québec Amérique). Et puisque les libraires de chez Monet ont fait de la littérature jeunesse une spécialité, ils tiennent à féliciter Hélène Desputeaux (créatrice de Caillou) pour sa victoire dans la longue bataille judiciaire qui l’opposait aux éditions Chouette, Dany Laferrière pour avoir remporté le Prix du Gouverneur général pour son album Je suis fou de Vava (De la Bagnole). Enfin, ils tiennent aussi à saluer la remise en circulation chez Boréal jeunesse de tous ces livres de Christiane Duchesne publiés à l’origine chez Québec Amérique et demeurés longtemps indisponibles, à commencer par le classique La Bergère de chevaux.

… livres pratiques
Au rayon livres pratiques, nos partenaires de Clément Morin, du Fureteur et de Monet nous mentionnent que Cuisiner avec les aliments contre le cancer et Les aliments contre le cancer de Richard Béliveau et Denis Bigras (Trécarré) ont connu un succès qui ne se dément pas. Chez Clément Morin, on ajoute aussi Le Guide de l’auto 2007, de Duquet, Gélinas et Godin (Trécarré), S.O.S Beauté de Chantal Lacroix (La Semaine) et un incontournable sur lequel leurs collègues des autres librairies s’accordent forcément, Le Petit Larousse illustré 2007 (Larousse, évidemment!).

… bandes dessinées
Au rayon des bandes dessinées, Guy Martin des Bouquinistes nous signale l’engouement du lectorat saguenéen pour Rendez-vous à Paris de Bilal (Casterman). De son côté, Éric Bouchard nous apprend que les bédévores qui s’approvisionnent chez Monet ont craqué pour le plus récent ouvrage de Michel Rabagliati, Paul à la pêche (Pastèque); c’est aussi le cas des clients du Fureteur. Mais Éric Bouchard a remarqué maintes fois dans le panier de ses clients les albums suivants: Magasin général de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp (Casterman), Murena de Dufaux et Delaby (Dargaud), Le Rendez-vous de Glasgow, premier volet de la série «Le Légataire» de Giroux et Béhé (Glénat). Et puis, tant qu’à y être, ces maniaques de bandes dessinées que sont les libraires de Monet tenaient à ce qu’on signale quelques-uns de leurs coups de cœur à qui ils prédisent un bel avenir, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année: Les Petits ruisseaux de Rabaté (Futuropolis), Ganges de Kevin Huizenga (Vertige Graphic), Kirihito de Dezuka (Delcourt), Seton de Taniguchi (Kana) et enfin Locass, le premier tome de la série «Love and Rockets» de Jaime Hernandez (Seuil).

… d’autres valeurs sûres pour le temps des fêtes
Esprit de la saison oblige, tous nos libraires en conviennent, on ne peut faire autrement que de classer parmi les valeurs sûres la vingt-sixième édition du Guide du vin 2007 de Michel Phaneuf (Éditions de l’Homme) et la dixième édition de La Sélection Chartier 2007 de son confrère et cadet François Chartier (La Presse). On ne peut s’empêcher de citer Un Trou dans le mur de Michel Tremblay (Leméac / Actes Sud), sur lequel l’ensemble des libraires interrogés s’entendent également, et on ne passera pas plus sous silence Docteur Irma, la louve blanche de Paulin Gill (Québec Amérique), qui n’est pas loin de faire l’unanimité. Chez Clément Morin et chez Monet, on s’attend à ce que les volumes de l’épopée des «Chevaliers d’Émeraude» d’Anne Robillard (De Mortagne) ainsi que ceux de la série des «Sœurs Deblois» de Louise Tremblay-D’Essiambre (Guy Saint-Jean Éditeur) continuent à s’envoler comme des petits pains, ainsi qu’ils l’ont fait toute l’année. Idem pour les contes de Fred Pellerin (Planète Rebelle), qui sauront grandement contribuer à l’ambiance du temps des fêtes. Chez Monet comme chez Pantoute, on surenchérit avec Lignes de faille de Nancy Huston (Leméac / Actes Sud), à qui le libraire consacrait d’ailleurs la une de sa précédente édition, Il faut qu’on parle de Kevin de Lionel Shriver (Belfond), Je te retrouverai du toujours populaire John Irving (Seuil) et De chair et d’âme de Boris Cyrulnik (Odile Jacob). Du côté du Fureteur, on mise sur les Histoires inédites du petit Nicolas de Goscinny et Sempé (Imav), cette très belle Histoire du Québec en photos d’Hélène-Andrée Bizier (Fidès), le deuxième tome de la série «Muchacho» du bédéiste Lepage (Dupuis) ainsi que, dans un esprit plus épicurien, sur Au Pied de cochon: l’album (Restaurant Au Pied de cochon), qui réunit des recettes, des bandes dessinées et un DVD sous la supervision de Martin Picard, chef du réputé restaurant montréalais.

… de ce qui allume nos libraires
Toujours chez Le Fureteur, Yves Guillet attire notre attention sur quelques essais dont Une histoire des sciences humaines, un collectif sous la direction de Jean-François Dortier (Sciences humaines), Mesurer le monde de Ken Alder (Flammarion), La Bibliothèque, la nuit d’Alberto Manguel (Actes Sud), Effondrement de Jared Diamond (Gallimard), La Naissance du monde moderne de C.A. Bayly (L’Atelier / Le Monde diplomatique), Les 1001 albums qu’il faut avoir écouté dans sa vie sous la direction de Robert Dimery (Trécarré) mais aussi un roman, Eldorado de Laurent Gaudé (Leméac / Actes Sud). Chez Monet, Céline Bouchard nous avoue que ses collègues et elle ont plus qu’un petit faible pour Alain Mabanckou, notamment pour Verre cassé (Points) et pour Mémoire de porc-épic (Le Seuil) lequel a été salué par le jury du Prix Renaudot; on entend aussi vanter les mérites de Nouvelle grammaire finnoise de Diego Marani (Rivages poche), Neuf fois neuf choses que l’on dit de Mogador d’Alberto Ruy-Sanchez (Allusif) et de Piercing de Larry Tremblay (Gallimard). Enfin, chez Pantoute, Claire Taillon garde un œil sur une poignée de titres fort variés et n’en démord pas; selon les membres de son équipe et elle, il s’agit des livres à surveiller dans les prochaines semaines: Amis, amants, chocolat d’Alexander McCall Smith (Fides) en littérature étrangère, Hadassa de Myriam Beaudoin (Leméac) en roman québécois, La vie en bleu, superbe album pour la jeunesse de Carl Norac illustré par Stéphane Poulin, Le secret de l’étrangleur, une bédé de Tardi et Siniac (Casterman) et, enfin, pour les amateurs de fantastique épique, La chasse sacrée de Lois McMaster-Bujold (Bragelonne). Signalons en terminant que L’Histoire de l’amour de Nicole Krauss (Gallimard), déjà en lice pour le Prix des libraires 2007, remporte déjà la faveur des libraires du Fureteur et de Monet, ce qui devrait vraisemblablement se traduire par des ventes substantielles.

Le top 10

Clément Morin
Comme une odeur de muscles, Fred Pellerin, Planète rebelle, 23,95$
Sans pardon, Chrystine Brouillet, La courte échelle, 29,95$
La Traduction est une histoire d’amour, Jacques Poulin (Leméac/Actes Sud), 15,95$
Nikolski, Nicolas Dickner, Alto, 22,95$
Passage obligé, Josélito Michaud, Libre Expression, 34,95$
La Concierge du Panthéon, Jacques Godbout, Seuil, 21,95$
La Fabrication de l’aube, Jean-François Beauchemin, Québec Amérique, 16,95$
La Poussière du temps (coffret de 4 volumes), Michel David, Hurtubise HMH, 99,95$
Les Charmes discrets de la vie conjugale, Douglas Kennedy, Belfond, 34,95$
Y’a des moments si merveilleux, Dominique Michel, Éditions la Semaine, 31,95$

Les Bouquinistes
Dans les bois éternels, Fred Vargas, Viviane Hamy, 34,95$
Truc de l’oncle Henry, Alain Gagnon, Triptyque, 19$
Le Phare, P.D. James, Fayard, 32,95$
La Touche étoile, Benoîte Groulx, Grasset, 29,95$
Ma vie, David Suzuki, Boréal, 29,95$
Le Voile de la peur, Samia Sharif, J. C. Lattès, 24,95$
Les Femmes qui lisent sont dangereuses, Laure Adler et Stefan Bollman, Flammarion, 49,95$
L’Écologie en ville, Christian Messier, Fides, 19,95$
Rendez-vous à Paris, Enki Bilal, Casterman, 26,95$
L’Aîné : Eragon (t. 2), Christophe Paolini,Bayard jeunesse, 31,95$

Le Fureteur
La Traduction est une histoire d’amour, Jacques Poulin (Leméac/Actes Sud), 15,95$
Passage obligé, Josélito Michaud, Libre Expression, 34,95$
Nikolski, Nicolas Dickner, Alto, 22,95$
Comme une odeur de muscles, Fred Pellerin, Planète rebelle, 23,95$
La Touche étoile, Benoîte Groulx, Grasset, 29,95$
Amos Daragon (t. 11 et 12), Bryan Perro, Les Intouchables, 8,95$ chacun
Dans les bois éternels, Fred Vargas, Viviane Hamy, 34,95$
Ma vie avec Mozart, Éric Emmanuel Schmitt, Albin Michel, 31,95$
Le Retour du professeur de danse, Henning Mankell, Seuil, 29,95$
Paul à la pêche, Michel Rabagliati, La Pastèque, 29,95$

Monet
Paul à la pêche, Michel Rabagliati, La Pastèque, 29,95$
Les Bienveillantes, Jonathan Littell, Gallimard, 44,95$
Lignes de failles, Nancy Huston, Leméac/Actes Sud, 32,95$
L’Immeuble Yacoubian, Alaa El Aswany, Actes Sud, 41,50$
La Nouvelle grammaire finnoise, Diego Marani, Rivages Poche, 13,95$
Verre Cassé, Alain Mabanckou, Point, 14,95$
La Vie suspendue : Tobie Lolness (t. 1), Thimotée de Fombelle, Gallimard, 27,95$
Les Chroniques de Spiderwick (5 tomes), Tony Diterlizzi, Héritage, 9,95$ chacun
La Quête de Despereaux, Kate DiCamillo, Éditions Scholastic, 18,95$
Petits ruisseaux, Pascal Rabaté, Futuropolis, 27,50$

Pantoute
L’Ombre du vent, Carlos Ruiz Zafon, Le Livre de poche, 13,95$
Les Bienveillantes, Jonathan Littell, Gallimard, 44,95$
Passage obligé, Josélito Michaud, Libre Expression, 34,95$
Marie : Magasin général (t.1), Régis Loisel, Jean-Louis Tripp, Casterman, 24,95$
Le Temps n’est rien, Audrey Niffenegger, J’ai lu, 17,95$
La Traduction est une histoire d’amour, Jacques Poulin (Leméac/Actes Sud), 15,95$
La Touche étoile, Benoîte Groulx, Grasset, 29,95$
Lignes de failles, Nancy Huston, Leméac/Actes Sud, 32,95$
Dans les bois éternels, Fred Vargas, Viviane Hamy, 34,95$
Le Retour du professeur de danse, Henning Mankell, Seuil, 29,95$

Publicité