Équilibre, tradition et modernité

15

Le métier de libraire vit de profonds changements. Ce n’est pas simplement une évolution, c’est une révolution du métier, conséquence d’une convergence de plusieurs facteurs économiques et sociaux. La perte importante des ventes de best-sellers au profit des grandes surfaces et la part de marché occupée largement par les multinationales du commerce virtuel représentent des menaces bien réelles pour la majorité des librairies. Qu’elle soit située en Australie, en Europe, en Amérique du Sud ou au Québec, la librairie est à un carrefour déterminant pour son avenir. Pour s’adapter aux nouvelles technologies et se convertir au livre numérique, le libraire doit repenser son modèle d’affaires, transposer son savoirfaire et démontrer son rôle essentiel dans la promotion et la mise en marché du livre tant au format papier que numérique. Il doit également trouver l’équilibre financier entre la progression des ventes du numérique et le maintien de son offre papier.

Nous savons tous que ce qui distingue la librairie de tout autre commerce du livre, ce sont surtout ses libraires et particulièrement la relation qu’ils entretiennent avec les lecteurs. C’est ce lien étroit, ce dialogue, qui permet de mieux cibler les besoins et les goûts de la clientèle, contribuant ainsi à perpétuer un enthousiasme pour la lecture. Dans le monde de la vente en ligne, cette interactivité se limite à de très peu savantes statistiques. Or, pour continuer à mettre de l’avant son expertise, même sur le Web, il est primordial que le libraire développe de nouvelles façons de communiquer sa passion et de conserver ce lien privilégié avec le lecteur pour ne pas devenir lui-même une statistique… Son professionnalisme doit être palpable même dans ce monde virtuel.

Cette modernisation des différentes facettes du métier de libraire ne peut se réaliser sans les autres partenaires du milieu du livre qui vivent aussi cette révolution. Le dynamisme généré grâce à la concertation des principaux intervenants de l’industrie a permis jusqu’à présent d’amorcer une restructuration équitable des rôles de chacun. En continuant sur cette voie, nous nous assurerons de préserver ce fragile équilibre entre tradition et modernisme, entre commerce et culture, au bénéfice de tous, de l’auteur jusqu’au lecteur.

Publicité