Comme les adultes, les adolescents ont aussi leurs genres de prédilection et affectionnent certains types de lecture plus que d’autres. Afin de respecter leurs goûts, nous vous présentons une liste non exhaustive des principaux représentants de chacun des genres, allant des romans d’amour aux romans pour les courageux, en passant par les littératures de l’imaginaire et les romans sportifs. Il ne tient qu’à vous de faire connaître à votre ado ces auteurs incontournables!

Les romans du quotidien

Émilie Rivard
Cette prolifique auteure jeunesse carbure à la création, à l’écriture, à la douce folie. En plus d’écrire pour la jeunesse, pour tous les âges, d’une plume vive et originale, elle transmet souvent sa passion aux jeunes dans les écoles et écrit pour le théâtre et la télévision. Elle a notamment fait paraître Ma vie autour d’une tasse John Deere, dans lequel l’homosexualité d’un adolescent n’est pas traitée comme une différence. Il vit son quotidien avec ses amis, comme tous les adolescents. Malgré les aléas de la vie, il est heureux et lumineux. Dans 1re Avenue, lauréat du Prix des libraires, une jeune femme emménage à Limoilou afin de prendre une pause de son quotidien banal. C’est toujours avec humour que les personnages d’Émilie Rivard jonglent avec la vie.

 

Pierre-Yves Villeneuve
Pierre-Yves Villeneuve a fait une entrée remarquée en littérature jeunesse avec la série « Gamer », qui comprend jusqu’à maintenant cinq tomes et qui plaît autant aux garçons qu’aux filles. Pourquoi les ados en raffolent-ils? Sans doute en raison de l’univers dépeint : cette saga raconte le quotidien de Laurianne, une adolescente accro aux jeux vidéo, dont le nom de gamer est Stargrrrl. Sûrement aussi grâce à cette héroïne, justement : un personnage original, crédible, attachant, féministe et geek. S’ajoutent également l’action, les références à la culture populaire et la plume vivante de l’auteur, lui aussi fan de jeux vidéo : voilà une recette gagnante. Le sixième tome de cet effervescent univers est attendu pour l’automne prochain.

 

Carolyn Chouinard
C’est une histoire de famille. C’est en voulant témoigner de son expérience en tant que parent de jumelles que Carolyn Chouinard, une masso-kinésithérapeute, découvre l’écriture. Puis, après avoir publié la trilogie « Le cercle d’Éloan », elle écrit avec son aînée, Lora, la série « So Nice! », dont le cinquième tome vient de paraître. La série explore la filiation et la transmission entre un grand-père et sa petite-fille alors que cette dernière découvre le passé de son grand-père grâce à ses journaux d’adolescence. Avec la série « Sur le rythme », l’auteure conjugue l’écriture avec une autre de ses passions, qu’elle partage aussi avec ses filles d’ailleurs : la danse. Un milieu qu’on découvre par le biais d’une jeune danseuse attachante et gaffeuse à ses heures.

 

Catherine Girard-Audet
Catherine Girard-Audet cumule les files dans les salons du livre. C’est que, depuis le lancement en 2012 de Perdue, premier volet d’une saga épistolaire qui s’étale sur dix tomes, elle a su rejoindre les préoccupations des adolescentes. Dans le premier tome de « La vie compliquée de Léa Olivier », Léa quitte son village natal et emménage à Montréal avec sa famille. On y suit, grâce aux courriels et textos qu’elle envoie à sa meilleure amie, ses découvertes, mésaventures et émotions. Dix tomes plus tard, elle est rendue en cinquième secondaire. En suivant ainsi l’évolution de ses lectrices, Girard-Audet emprunte une recette gagnante! Notons qu’elle a aussi signé La vie moins compliquée de Maude M. BérubéLa vie (tout aussi) compliquée de Marilou Bernier et La vie (quand même un peu) compliquée d’Alex Gravel-Côté. Depuis dix ans, elle est derrière le guide L’ABC des filles : une bible pour toute ado! 

 

Les romans d’amour

 

Valérie Harvey
Grande voyageuse, particulièrement passionnée par le Japon, et indéniable romantique, Valérie Harvey a d’ailleurs campé son dernier roman pour adolescents, Les fleurs du Nord, sur une île ressemblant au Japon. Tout comme dans La pomme de Justine, mettant en scène une histoire d’amour bravant l’interdit entre un professeur de cégep et une étudiante, elle y dépeint une autre histoire d’amour, qui bouscule les conventions. Les fleurs du Nord, qui rappelle l’univers du manga et la période médiévale, entremêle héritage, tradition, romantisme, désir et exotisme. Tatsuké, héritier du pouvoir du feu, voit sa vie bouleversée par une femme téméraire dont il s’éprend. L’auteure met en scène avec brio et douceur les premiers émois amoureux grâce à des personnages féminins forts qui osent.

 

Amélie Dumoulin
Titulaire d’une maîtrise en théâtre, Amélie Dumoulin a cofondé la compagnie de théâtre Joe Jack et John, collabore à la création de spectacles et écrit pour le théâtre. Lauréat du Prix jeunesse des libraires du Québec, Fé M Fé, son premier roman, en a séduit plusieurs. En plus des tumultes de l’adolescence et de la recherche identitaire, cette œuvre raconte l’histoire de Fé qui tombe amoureuse de Félixe. Cette histoire d’amour l’aide à découvrir qui elle est, soit une fille qui aime une autre fille, tout simplement. Dans Fé verte, la suite de Fé M Fé, à son grand dam, Fé se retrouve en campagne pour l’été, loin de Félixe. En plus de faire l’expérience de l’amour à distance, qui s’avère tout un défi, elle décroche son premier emploi où elle rencontre une étrange fille.

 

Les romans initiatiques

 

Brigitte Vaillancourt
Étant née au Togo et ayant vécu en Afrique, Brigitte Vaillancourt se remémore parfois ce pays dans ses récits. D’ailleurs, le besoin de prendre le large semble l’inspirer. Son premier roman, Ta mère est folle, raconte le quotidien d’une adolescente aux prises avec la folie de sa mère et qui revient à Montréal après deux ans au Niger, assoiffée de liberté. Paru l’automne dernier, son deuxième roman, Les marées, met en scène Capucine, une adolescente qui découvre qu’elle a une sœur, née plusieurs années avant elle. Elle part en voyage sur l’île Jersey pour faire sa connaissance. Traitant de la famille et de la filiation, ce roman s’inspire d’un fait vécu par l’auteure, cette dernière ayant connu sa sœur tardivement dans sa vie.

 

Tania Boulet
Il y a plus de vingt ans, elle publiait son premier roman, Chanson pour Frédéric. Elle n’a pas cessé d’écrire depuis avec des titres tels que Des milliers d’étincelles, Ensemble, Les naufrages d’Isabelle et Envers et contre tous. L’écrivaine et physiothérapeute vit à Havre-Saint-Pierre, son village natal, un lieu qui inspire son écriture. Dans Une vraie fille, sa dernière œuvre, elle explore entre autres le dépassement de soi. Mia, lanceuse au baseball, la seule fille dans une équipe de gars, tente de faire partie de l’équipe élite de la Côte-Nord, mais elle doute de ses talents. L’auteure échafaude toujours des personnages crédibles et attachants qui naviguent dans les eaux troubles de l’adolescence, une période de questionnements et de fulgurance, où ils apprennent et grandissent.

 

Charlotte Gingras
Maintes fois primée, Charlotte Gingras a été enseignante et artiste en arts visuels avant d’écrire pour les jeunes (La disparition, Un été de Jade), creusant les thèmes de la solitude, de la construction identitaire et de la soif de liberté. Elle est l’auteure de textes audacieux, touchants et marquants comme Guerres, roman dans lequel une famille souffre de l’absence du père, parti à la guerre en Afghanistan, ou Ophélie, qui met en scène une adolescente marginale et solitaire, qui s’exprime en écrivant ou en dessinant des graffitis. En 2014, elle écrit son premier roman pour adultes, No Man’s Land, mais elle ne délaisse pas entièrement son amour pour la littérature jeunesse puisqu’un des personnages principaux s’avère une adolescente tourmentée, délaissée, en quête d’amour et d’espoir.

 

Mario Brassard
Aussi poète, Mario Brassard aborde les sujets graves avec sensibilité et poésie, maniant avec doigté les métaphores et les images fortes. Roman plusieurs fois récompensé, bouleversant récit sur le deuil, La saison des pluies touche le cœur en peu de mots, avec finesse. Dans Quand hurle la nuit, un jeune se réfugie dans un monde onirique pour échapper à la réalité, pour fuir le racisme dont il est victime. Le dernier roman de l’auteur, toujours empreint de poésie, s’intitule Ferdinand F., 81 ans, chenille. Un homme âgé, mais éternel adolescent dans l’âme, maladroit et d’une incroyable lenteur, se réinvente enfin. Pas de doute, Mario Brassard offre des œuvres puissantes et profondes, des univers riches, porteurs de sens.

 

Les romans sur l’identité sexuelle

 

Samuel Champagne
C’est en toute connaissance de cause que Samuel Champagne signe des livres sur la transsexualité. Son récit Trans témoigne de son parcours pour devenir entièrement un homme. Il a d’abord fait paraître Recrue où Thomas prend conscience qu’il aime les garçons. Avec Garçon manqué, il dépeint pour la première fois l’univers d’un personnage transgenre. La réalité des amours que tout semble séparer est convoquée dans Quand le destin s’en mêle où l’on suit l’histoire de Tristan, bassiste populaire, et Stella, quidam qui a fui sa vie passée. Dans Adam, son plus récent livre, un adolescent est déchiré entre la maison, l’école, son amoureux et d’éventuels amis qu’il aimerait bien avoir mais que ses responsabilités lui refusent. C’est avec une grande sincérité que Samuel Champagne aborde des sujets de fond.

 

Simon Boulerice
Cet auteur ne craint pas l’audace et c’est avec style, originalité et tendresse qu’il parle de tous les sujets pour tous les âges. La diversité sexuelle ne fait pas exception. L’enfant mascara s’inspire d’un fait réel survenu en Californie : l’histoire d’un garçon qui se sent fille et qui déclare ses sentiments à un camarade de classe. Ce qui pourrait être le simple récit d’un amour non réciproque s’avère un drame sans nom. Très actuel, Le dernier qui sort éteint la lumière révèle les hauts et les bas d’une famille homoparentale. À l’aube de leur 13e anniversaire, les jumeaux Alia et Arnold s’interrogent : qui de Papou Julien ou de Poupa Édouard est leur père biologique? Un roman moderne qui transcende l’époque grâce à l’authenticité du cœur dont il est imprégné.

 

Les romans de sports

 

Luc Gélinas
Avec les deux tomes de La LNH, un rêve possible, vendus à plusieurs milliers d’exemplaires, le journaliste sportif Luc Gélinas relate, à travers leurs témoignages, les débuts de hockeyeurs professionnels. Puis, il prend le pari de réconcilier sport et littérature, ce qu’il relève avec brio avec sa série de cinq romans commencée avec C’est la faute à Ovechkin. On suit les tribulations de Félix Riopel, joueur dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Persévérance, déceptions, espoir et dilemmes se chevaucheront tout au long de ses péripéties. Gélinas dépeint avec réalisme la route de plusieurs jeunes confrontés aux hauts et aux bas d’un rêve ambitieux. Il entame ensuite l’écriture de L’étonnante saison des Pumas qui comprend trois tomes jusqu’à ce jour et qui s’adresse aux plus jeunes lecteurs, explorant cette fois-ci l’univers du hockey mineur.

 

François Giguère
Le football est au centre des rebondissements des livres Touché! et Plaqué! de François Giguère. Marc-Étienne Fournier, quart-arrière des Intendants, l’équipe de son école secondaire, aspire à faire partie du match de la finale de la Ligue de football juvénile du Québec. En parallèle, il voit sa grande amie Daphné Perreault devoir changer d’école à la suite d’une décision unilatérale de son père. Celle-ci intégrera le groupe de cheerleading de son nouveau collège, devenant ainsi partisane des Lions, les principaux rivaux des Intendants. Les choses ne se simplifieront pas dans le second tome où Félix-Antoine Carrier, l’inconditionnel complice de Marc-Étienne et receveur de l’équipe, aura à prendre des décisions concernant entre autres Élodie McAulay. François Giguère arrive à combiner sport, amour et amitié avec la plus grande adresse.

Les romans pour les courageux